Mes dernières chroniques

http://laviscoccinelle.blogspot.fr/2017/01/harry-potter-et-lenfant-maudit-theatre.htmlCouverture Sauveur et fils, tome 2Couverture La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiverCouverture Minuit ! : 12 histoires d'amour à Noël

dimanche 22 janvier 2017

Harry Potter et l'Enfant Maudit (Théâtre)

Harry Potter et l'Enfant Maudit,
Pièce de Théâtre de John Tiffany, Jack Thorne et J.K. Rowling
Éditions Little, Brown and Company
330 pages

Résumé:
Être Harry Potter n'a jamais été facile et ne l'est pas davantage depuis qu'il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d'un héritage familial dont il n'a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

Mon avis:
Que de bruits nous avons entendu sur cette suite de l'une des plus grandes sagas du monde. Que d'avis différents les uns des autres, mais décevants en général pour les fans. Je l'avoue, je n'ai lu aucun avis avant de me lancer, ou alors juste en travers pour comprendre l'idée générale "J'ai aimé" ou non.

J'ai ÉNORMÉMENT de choses à dire. Sur beaucoup de choses. Mon article risque d'être décousu, donc accrochez-vous bien ! Ah, et attention, je ne filtre pas, donc il y a plein de spoilers dans la chronique. Si vous voulez un avis général, rendez-vous dans la conclusion.

LES PERSONNAGES :
Les personnages principaux sont Albus et Scorpius. On voit très peu les autres finalement, peut-être même un peu trop peu. Lily, James, Rose et tout un tas d'autres personnages sont carrément inexploités et du côté des adultes Ron, Hermione, Ginny, Draco et Harry, j'ai été un peu déçue aussi. On ne retrouve pas du tout la personnalité agaçante de Draco, et tous ne servent qu'à courir à droite à gauche tout le long de l'histoire.
J'ai trouvé intelligent de donner à Harry un rôle de... disons... de précepteur pour Albus, comme l'avait été l'autre Albus pour lui (vous suivez ?). On sent un peu mieux comment Dumbledore avait pu commettre autant d'erreurs, donner ces conseils-là, etc. Mais j'ai trouvé qu'il devenait parfois cruel et dur dans son rôle de père et qu'il avait tendance à se montrer faible et très plaintif... Je ne me souvenais pas qu'il était comme ça dans les romans originaux, mais je peux me tromper, et dans ce cas, son fils tiendrait de lui.

En effet, Albus est un adolescent qui fait clairement sa crise, à un tel point qu'il en devient énervant. Pourtant, il commençait très bien, avec son aspect très sombre qui le différenciait complètement de son père et son amitié avec Scorpius.
Scorpius qui est d'ailleurs mon personnages préféré de la pièce. Il apporte la légèreté qu'il faut et une pointe d'intelligence qui ne fait pas de mal. Dommage qu'il ne s'affirme pas un peu plus.

Juste pour finir avec les personnages, je voudrais aborder le cas de Delphi... On sent l'entourloupe depuis le début, nn ? Je veux dire, c'était évident qu'elle était méchante ! Bon, je pensais que Amos l'était aussi, mais vous avez saisi. En plus c'est la fille de Voldemort... je veux bien, après tout pourquoi pas, Bellatrix était assez folle de Voldemort pour, mais ça me fait quand même bizarre...

L'HISTOIRE/LES THEMES:
Contrairement à ce que l'on pourrait s'attendre avec le format théâtral, les scènes sont loin de toutes se passer à Poudlard. Une différence aussi avec les livres: le temps qui s'écoule. Alors qu'un roman de Harry Potter s'écoule en une année, plusieurs années passent ici au début puis tout est concentré en quoi, quelques jours ?
Du coup il se passe plein de chose, et ça va parfois un peu trop vite.

J'ai aimé les thèmes abordés, le regard des autres, le poids de la famille, comment prendre ses propres ailes... C'est très bien, mais j'ai trouvé que Albus devenait un peu trop plaintif par rapport à ça... Je veux dire, il y a pire que d'avoir le sauveur du monde sorcier comme père, non ?
J'ai également bien aimé voir le revers de la médaille en quelque sorte, tous les reproches qui sont faits à Harry par rapport à ses actes alors qu'il n'y est pour rien. Je trouve ça plus réaliste de me dire que tout le monde ne l'apprécie pas en lui remettant dessus les malheurs créés par Voldemort.

En parlant de Voldemort... Son règne n'est pas fini ?

Apparemment non, et on va bien s'en rendre compte à travers différents voyages dans le temps. Les changements de passé et du coup de présent qu'ils créent permettent de voir différemment les sept livres et les relations entre les personnages, mais ça a tendance à se répéter un peu trop...

LES INCOHÉRENCES:
J'ai essayé d'être la moins exigeante possible en lisant la pièce, mais il faut avouer qu'elle souffre de quelques petites ou grosses incohérences...

Certains éléments n'ont rien à faire là, genre la femme du chariot à sucrerie (a-t-elle un nom ?) qui devient... méchante, prête à tuer des élèves qui veulent partir du train ? QUOI ?? C'est devenu quoi Poudlard, une prison ???
Et puis le retourneur de temps peut être extrêmement dangereux et il n'est pas mieux protégé que cela ? On ne va pas essayer de me faire croire que Hermione n'avait pas d'autres cachettes !
Et quand Albus et Scorpius voient les erreurs qu'ils ont commises en retournant dans le temps, pourquoi ils continuent d'en faire plutôt que de les réparer ? C'est idiot et je pense que personne ne réagirait comme ça en vrai...
Et Cédric qui devient Mangemort à cause d'humiliations, on en parle ?...
Je me suis aussi demandé pourquoi Deplhi ne les voit pas quand ils arrivent à Godric's Hollow alors qu'ils se promènent tranquillement et qu'elle repère Voldemort/Harry en deux deux ? Enfin elle est bête ou quoi ? Elle a forcément du les voir passer, et malgré tout elle se pointe sans inquiétude vers Voldemort ?

Mais surtout, la GROSSE INCOHÉRENCE,CELLE QUI M'A VRAIMENT GÊNÉE:
  Je croyais qu'il n'y avait qu'une ligne de temps, que ce qui arrivera dans le passé était déjà arrivé (en gros ce que l'on change a déjà été changé au moment où les personnages l'ont vécu pour la première fois), or là pas du tout... Et ils poussent l'incohérence jusqu'à faire évoluer deux temps en même temps, celui du "présent" et celui du passé, à la fin. C'est assez illogique dans l'univers, surtout qu'ils réutilisent les règles initiales données dans la saga de base lorsqu'ils cherchent à communiquer via la couverture... C'est n'importe quoi...

LE FORMAT/ LE RESTE:
On sent clairement que l'on a affaires à une pièce de théâtre, notamment par l'humour théâtral.
Malheureusement, le format ne permet pas de rentrer autant en profondeur dans les personnages, et présente moins de petits détails qui donnent la saveur à l'univers. On reste centrés sur les éléments principaux, et c'est tout.
Pour les vrais fans, on retrouve beaucoup de références comme avec Delphi qui finalement fait penser à Fol Œil alias Croupton.
L'anglais se comprend bien. Je ne pouvais pas faire de traductions mot à mot, mais sans avoir un excellent niveau en anglais, j'ai réussi à tout comprendre.

Le plus bluffant par rapport au format, c'est:
Comment ils font tous ces effets spéciaux sur scène ? Le spectacle doit être absolument grandiose à voir !!

Mon avis final:
Je crois que je n'ai jamais fait d'avis aussi long, whaou...
Si je prends la pièce comme un objet écrit à la base, je ne peux pas m'empêcher de penser aux personnages parfois agaçants, à quelques grosses  (et d'autres plus petites) incohérences et hallucinations, notamment par rapport aux voyages dans le temps, ce qui est plutôt gênant, étant le sujet de base de l'histoire...
En parlant de l'histoire, je trouve que l'un des éléments principaux se comprend beaucoup trop vite et facilement, ce qui gâche un peu le plaisir.
Maintenant, si j'observe la pièce et bien, comme une pièce justement, malgré de grosses simplicités et incohérences et un gros problème avec le retourneur de temps, je la trouve géniale, fraiche, et toutes les simplicités semblent beaucoup moins importantes. Le plaisir de voir les personnages sur scène et de retrouver l'univers doit complètement occulter le reste, et si je me mets à la place d'un spectateur (je peux difficilement imaginer l'être ceci-dit), je trouve la pièce géniale ! Les effets doivent être incroyables, la mise en scène doit être folle ! J'aimerais tellement la voir en vraie !

Du coup mon avis est un peu entre les deux. Si je m'attache à ce que j'ai sous les yeux, c'est une bonne lecture, sans plus, même si retrouver l'univers m'a fait plus que plaisir. Si je pense à la pièce en elle-même (le support de base), je ne peux pas m'empêcher de penser qu'elle est incroyable !

mercredi 11 janvier 2017

Sauveur et fils tome 2

Couverture Sauveur et fils, tome 2
Sauveur et fils saison 2,
de Marie-Aude Murail
Collection Médium de L'École des Loisirs
320 pages


4ème de couverture:
Au numéro 12 de la rue des Murlins, à Orléans, vit Sauveur Saint-Yves, un psychologue antillais de 40 ans, 1.90 mètres pour 80 kg.
Côté jardin, il mène sa vie privée avec Lazare, son fils de 9 ans, et il a quelque espoir de reconstruire une famille avec Louise Rocheteau et ses deux enfants.
Côté ville, Sauveur reçoit ses patients.
Parmi eux: Ella Kuypens, 13 ans, qui se travestit en garçon et chante Sans contrefaçon, de Mylène Farmer, devant son miroir; Blandine Carré, 12 ans, qui se shoote aux bonbons Haribo et fait un tabac sur YouTube avec ses vidéos de poupée Pullip; Gabin Poupard, 17 ans, qui est Elfe de la nuit dans World of Warcraft et qui squatte le grenier de son psy dans le civil; Samuel Cahen, 16 ans, qui ne se lave plus mais s'étonne de collectionner les râteaux avec les filles, ou encore Alex et Charlie qui, comme leurs prénoms ne l'indiquent pas, sont deux jeunes femmes souhaitant avoir ensemble un bébé...
Décidément, les humains sont de drôles de gens.

Mon avis:
Le premier tome de Sauveur et fils avait été un grand coup de cœur pour moi, je n'ai donc eu aucune hésitation lorsque j'ai vu le deuxième tome: je voulais le lire pour me replonger auprès de ces personnages plus vrais que nature.

Dès le début, j'ai apprécié trouver un résumé du premier tome (au cas où certains détails se seraient fait oublier) et retrouver les personnages que l'on connaît tant. Sauveur, Gabin, Lazare, Louise, tous m'avaient finalement manqué et je voulais savoir ce qu'ils devenaient.
Voir cette petite famille évoluer et grandir est attendrissant. Ils ont un lien particulier, et l'écriture de Marie-Aude Murail, pleine de tendresse comme son personnage, nous permet d'en profiter encore plus.

Pour autant, j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire. J'ai trouvé que l'auteure était un peu trop moralisatrice au début, à montrer du doigt la présence trop abondante des mots anglais dans nos échanges et des ordinateurs (même chez les primaires, ce qui me semble étrange). Elle m'a semblé un peu trop sévère avec les youtubeurs et avec les adolescents en limitant leurs sms à un langage incompréhensible.
J'ai trouvé ces critiques un peu dommage car elles cassaient ma lecture.
La suite n'était pas du même ton, ce qui m'a permis de mieux profiter de l'histoire. Que dis-je, j'ai même réussi à profiter tout à fait de l'histoire, prenant plaisir à ouvrir le livre pour le continuer, et ce jusqu'à la fin.

Sauveur m'a tout particulièrement plu par sa curiosité, sa répartie, son attachement envers ses patients, et probablement son talent, tout simplement. Il sait rendre les gens à l'aise autant qu'il apaise le lecteur alors même que son quotidien est loin d'être des plus tranquilles.
En guide, il est confronté à toutes sortes de situations et de problèmes, l'une des richesses du roman. Même si les sujets graves ne sont pas évités, au contraire, le ton n'est jamais pesant... ou presque jamais pesant, ce qui est la bienvenue. Cela permet d'aborder des sujets tels que le travestissement, les tentatives de suicide, la jalousie conjugale, l'abandon d'un père etc. qui, même s'ils ne nous concernent pas forcément directement, nous aident à mieux comprendre notre société.

Les personnages ont leurs propres comportements, leurs propres histoires, et l'on arrive sans difficulté à tous les différencier.
Pourtant, je trouve que contrairement au premier tome, certains manquent un peu de vie, de présence.
Louise, par exemple, m'a semblée presque éteinte. Elle est étrangement en retrait et débordée tout le long du roman, ce qui m'a empêchée de l'apprécier à sa juste valeur.
Il en est de même pour certains patients, sur lesquels on passe un peu trop vite je trouve (en espérant que l'on en saura plus dans le prochain tome).
Ce n'est heureusement pas le cas de tout le monde comme Ella et Blandine qui sont particulièrement attachantes et travaillées et Samuel qui gagne en intérêt à la fin.

Mon avis final:
C'est avec joie que j'ai lu ce deuxième tome, même si j'ai trouvé Marie-Aude Murail un peu trop moralisatrice au début et que certains personnages manquent d'approfondissement de mon très humble avis.
Les autres personnages, notamment Sauveur, les situations, les histoires et secrets font de ce tome un bon roman, très plaisant à lire.
Merci à l'École des Loisirs pour cet envoi !

jeudi 5 janvier 2017

Mes acquisitions... 04/01/2017


Soixante-treizième "Mes acquisitions", voici...

Mes acquisitions du 04 Janvier 2017 !

Salut à toutes et à tous !


J'ai eu quelques petits nouveaux dans ma bibliothèque récemment, et je voulais les partager avec vous. Qui sait, je vais peut-être pour faire découvrir des livres que vous ne connaissiez pas ? Et puis, je l'avoue, j'aimerais bien faire quelques lectures communes, donc si on a un livre en commun, prévenez-moi ;)

Couverture Pico Bogue, tome 8 : L'originalCouverture Gokicha tome 1
Du côté des BD et mangas, j'ai reçu Pico Bogue "L'Original", de Dominique Roques et Alexis Dormal, que j'ai déjà lu et déjà beaucoup apprécié. J'aime l'intelligence de Pico et sa sœur et leur sens de la répartie. C'est une BD assez philosophique et réfléchie, et assez marrante aussi, je dois bien l'admettre.
J'ai également eu Gokicha tome 2, de Rui Tamachi, je vais enfin pouvoir lire la suite de la saga !

Couverture Les travailleurs de la mer
Un classique est également apparu dans ma bibliothèque et il s'agit de Les travailleurs de la mer, de Victor Hugo, que je suis presque sûre d'aimer connaissant l'auteur. Le nombre de pages me fait un peu peur par contre.

Couverture Dictionnaire Insolite du MexiqueCouverture Le carnet scientifiqueCouverture Aventures au coeur de la mémoire

Trois livres un peu différents ont rejoins les autres:
-Le Dictionnaire Insolite du Mexique, de René Palacios présente sous la forme d'un vrai dictionnaire des anecdotes sur le Mexique.  Cela peut être à propos de conflits qui ont existé, de chansons, de plats, etc. J'ai l'impression que c'est une belle pépite pour tous ceux qui s'intéressent au pays, sachant qu'il existe également des dictionnaires insolites pour le Japon, Londres et tout un tas d'autres endroits.
-Le carnet scientifique, de Mathieu Vidard m'a fait de l'œil par sa présentation. J'aime beaucoup les livres de vulgarisation scientifique, et celui-ci me convient très bien. Il aborde de nombreux sujets sur quelques lignes chacun, avec beaucoup d'illustrations qui plus est. C'est un vrai plaisir de tourner les pages de ce livre.
Enfin, Aventures au cœur de la mémoire, de Joshua Foer est (semble-t-il), une mine d'informations pour tous ceux qui veulent en savoir plus sur la mémoire, le palais mental, etc. J'ai tellement hâte de le commencer sérieusement (d'autant plus que cela peut m'être bien utile pour le bac ^^).

Couverture Les Contes de Beedle le bardeCouverture Miss Peregrine et les enfants particuliers, tome 2 : Hollow CityCouverture Miss Peregrine et les enfants particuliers, tome 3 : La Bibliothèque des âmes

Et pour finir, les romans:Les contes de Beedle le Barde, et Harry Potter and the cursed child, de J.K. Rowling (donc en anglais). Le premier me faisait envie depuis longtemps et j'avais envie de lire le second pour me faire ma propre idée, et en VO, c'est encore mieux !
Le Puits des Mémoires tome 2: "Le Fils de la Lune" et Le Puits des Mémoires tome 3: "Les Terres de Cristal" de Gabriel Katz, car j'avais adoré le premier tome !
Et enfin, Miss Peregrine et les enfants particuliers tomes 1-2-3, de Ransom Riggs. Depuis le temps que je voulais les lire !!


Bonne semaine et bonne lecture à vous !

À très vite,
Coccinelle

mercredi 4 janvier 2017

La Passe-Miroir tome 1: "Les fiancés de l'hiver"

Couverture La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver
La Passe-Miroir tome 1: "Les fiancés de l'hiver"
de Christelle Dabos
Éditions Gallimard (collection Pôle Fiction)
567 pages


4ème de couverture:
Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.

Mon avis:
La couverture:
Ah... La Passe-Miroir... J'ai l'impression d'avoir pas mal entendu parlé de ce livre, sans jamais avoir su de quoi il s'agissait. Je ne faisais que survoler des chroniques pour éviter de me spoiler, et à part un avis positif, je n'en connaissais rien. Évidemment, je n'en attendais rien non plus... Mais quelle surprise !!

Christelle Dabos a une tendresse et un imaginaire incomparables. Rares sont les livres qui m'empêchent de les quitter. Je crois même que les seuls qui ont su ma captiver à ce point jusqu'à maintenant, au point même de me faire passer pour une addict sont les Harry Potter (sans grande surprise) et les Héritage des Darcer (que je vous recommande).
Sans blague, je n'arrêtais pas d'y penser, et encore aujourd'hui, je meurs d'envie de courir acheter la suite.

Pourtant, lorsque l'on commence la lecture, on ne s'attend pas à être autant transportés. L'écriture est splendide, certes, mais j'ai personnellement eu peur qu'il ne se passe pas grand chose... Et dans le fond... c'est plutôt vrai. L'intérêt provient indéniablement en premier des personnages: Ophélie, avec ses lunettes teintées, son écharpe vivante, ses vêtements vieillis, sa maladresse, sa petite voix, son intelligence, ses dons de lectrice et de passe-miroir, est incroyable. J'aime qu'elle soit imparfaite à ce point. Cela la rend attachante, et les aventures qu'elle vit, dans le monde si rude qu'est le Pôle, avec ces gens si rustres, renforce cette sensation, car elle est la plus pure d'entre eux.
Les autres personnages valent aussi le détour, entre l'incernable Berenilde, le malsain chevalier, la bruyante Roseline, le discret et froid Thorn, le fêtard dérangeant Archibald, etc.

Les éléments d'intrigues apparaissent petit à petit pour complexifier ce monde alors que la relation entre Ophélie et Thorn évolue et que l'on en sait un peu plus sur les histoires de famille. On cherche les pièges dans ce monde faux et plein d'illusions et de manipulations dans lequel Ophélie est projetée, critique des mondes monarchiques, et l'on se prend au jeu à un tel point que l'on se met à ne plus avoir confiance en personne... à tord ou à raison.

Mon avis final:
Je suis déçue de ne pas arriver à rendre mieux hommage à ce phénomène, ce chef-d'œuvre, ce plus que coup de cœur que je ne comprends pas moi-même tout à fait.
Je ne sais qu'une chose: cette lecture est une merveille et je ne doute pas que le tome suivant, celui d'après et celui encore d'après le sont tout autant.

lundi 2 janvier 2017

2016

RÉCAPITULATIF DE L'ANNÉE 2016 !!

Bonjour bonjour !
Et voilà, l'année 2016 est finie, laissée derrière nous, et peut-être déjà oubliée.
Bien que le bilan sera petit, léger, rapide, faible et tout ce que vous voulez, je ne pouvais pas imaginer continuer l'année sans revenir sur ces douze mois passés plus ou moins à vos côtés.
Je n'aborderai pas de sujets politiques, je ne parlerai pas non plus des désastres humains, de la colère et de la haine qui se créée: je ne chercherai pas à rendre l'ambiance pesante, car ce n'est pas le but ici.
Ici, il n'y aura que joie, partage, excuses, ambitions et rêves, car c'est ce qui donne le piment à nos vies.
Alors... C'est partit !

~~~~~~~~~~

Je fais habituellement un récapitulatif mois par mois de mon année, pour vous montrer tout ce que vous m'apporter. Cette fois-ci, je ferai cela simplement, et ce pour une très simple raison: mon absence prolongée en début d'année. Une absence qui s'est même tellement bien installée qu'elle n'a commencé à se lever tout à fait qu'en septembre et qu'elle me tend encore parfois les bras, me rendant inactive quelques semaines de suite.
Je cherche à reprendre goût et à être plus présente, mais j'avoue avoir un peu de mal.
Je perds l'envie de lire lorsque je pense à la chronique que je devrais faire, et je ne veux pas que ça continue. Je ne veux pas avoir "besoin" d'analyser mes lectures. Je prends donc plus mon temps, je ne lis que lorsque j'ai vraiment envie, sans me mettre de contraintes, et ma foi, j'écris les chroniques que je peux, sans me mettre de pression. Je crois y avoir plutôt bien réussi ces deux derniers mois: même si je n'étais pas trop là, l'envie, elle, était présente.
Je n'ai donc pas beaucoup lu et pas beaucoup chroniqué.


Je ne vais pas citer toutes les personnes que j'apprécie ici, car ce serait trop long et que j'oublierai quelqu'un (et je ne veux froisser personne, moi !).
Néanmoins, c'est mon devoir (carrément) de faire une mention spéciale à Cléa et Léna qui m'ont suivie et qui ont écoutée mes pleurnichages avec beaucoup de patience. Merci beaucoup. Vous n'avez peut-être pas fait grand-chose, mais j'avais besoin de ça.

Je veux également remercier les maisons d'éditions qui continuent de me faire confiance malgré mon absence et mon retard, c'est juste incroyable !

Ce ne sont que 64 articles que j'ai écrit cette année (contre plus de 200 les autres années) dont 29 critiques de livres (pour un total de 78 livres lus), 2 de films, 2 tags et 10 articles autres.

Malgré tout, vous avez été bien présent, puisque vous avec réussi à faire 15 062 pages vues (un peu moins de la moitié de ce que vous avez fait l'année dernière seulement !) et que vous êtes 9 abonnés à vous être joint à moi ! Merci !


Mon top lecture de cette année (sans classement):

Couverture La guerre des mercredisCouverture Les Mondes d'Ewilan, tome 1 : La Forêt des captifsCouverture 20th Century Boys, tome 01Couverture Death Note, tome 01Couverture Sauveur et filsCouverture Tobie Lolness, intégraleCouverture Le Puits des Mémoires, tome 1 : La Traque

Autres titres notables:

Couverture Le Quidditch à travers les âgesCouverture Songe à la douceur
~~~~~~~~~~
Et pour 2017 ?

L'année qui s'annonce sera chargée d'un point de vue personnel et émotionnel.

Je vais tout d'abord devoir survivre à la fin de cette dernière année de lycée, qui sera l'étape la plus compliquée à mon avis. Le lycée m'emprisonne, m'empêche de m'exprimer... Je déteste de plus en plus les cours qui ne me semblent n'être que des pertes de temps tant ils sont inintéressants de mon point de vue, tant ils ne me conviennent pas et l'ambiance me dérange un peu plus chaque jour. Elle me pèse, m'ennuie... Vivement que je parte !
Je vais également devoir passé le bac (oh joie) et choisir mon orientation (quel plaisir !) avant de commencer une nouvelle année, quelque part ailleurs, mais ça, pour le coup, ça me plaît vraiment, même si j'ai peur de perdre de vue des gens qui me sont chers.
Je vais également finir la conduite accompagnée et passer le permis car, enfin, je vais avoir mes 18 ans.
Pour finir, je vais me chercher des petits boulots, par-ci par-là, principalement saisonnier, pendant les vacances ou le week-end, histoire de me faire un peu d'argent de poche.
2017 promet donc d'être bien rempli !


Du côté du blog, je vais tenter de chercher un rythme qui me convient mieux, continuer le nouveau rendez-vous "J'ai envie de dire", et je vais chercher à m'ouvrir un peu à autre chose comme en octobre. Je pense même me mettre à parler de choses et d'autres qui n'ont rien à voir avec la lecture, mais ne nous brusquons pas, cela arrivera à point nommé.
L'un des meilleurs projet de l'année à venir restera la rencontre avec Sandrine et quelques autres blogueurs !!

Une merveilleuse année à vous,
et...

À très vite,
Coccinelle

mercredi 28 décembre 2016

Minuit ! : 12 histoires d'amour à Noël

Couverture Minuit ! : 12 histoires d'amour à Noël
Minuit ! : 12 histoires d'amour à Noël
de Holly Black, Ally Carter, Matt de la Peña, Gayle Forman, Jenny Han, David Levithan, Kelly Link, Myra McEntire, Stéphanie Perkins, Rainbow Rowell, Laini Taylor et Kiersten White
Éditions Gallimard
486 pages

4ème de couverture:
La neige, les fêtes, les longues soirées d'hiver... C'est le moment de tomber amoureux !

Humour, émotion,
coups de foudre
et étincelles...
l'amour sur tous les tons
par les 12 meilleurs
auteurs
de la littérature
ado.

Mon avis:
Le livre:
Quoi de mieux dans cette période de l'année que de lire des romans sur l'amour, la magie des fêtes, la neige et le froid ? J'étais tout simplement obligée de faire sortit celui-ci de ma PAL.

C'est sans grande surprise que je me suis retrouvée avec des nouvelles pleines de magie, de douceur, de rêve et d'amour (d'où le titre du roman soit dit en passant) qui me donnent envie de retourner en enfance.
Les histoires sont belles. Elles font forcément plus ou moins échos avec des événements que l'on a vécu, et c'est probablement pour cela que certaines d'entre elles communiquent autant de sentiments.

Sans les trouver incroyables, j'ai aimé la plupart d'entre elles, avec toute fois un bémol pour celle de Kelly Link que j'ai trouvé un peu vide. L'aspect fantastique est intéressant et permet de la distinguer des autres histoires, mais j'ai trouvé qu'il était comme qui dirait mal emballé et que l'on donnait trop d'importance à un autre élément qui se trouve être moindre.

À l'inverse, je donne un plus à celles de Kiersten White et de Ally Carter qui sont sans hésitation celles qui m'ont le plus émue (ou qui m'ont émue tout court peut-être, comparées aux autres) même si la fin de cette dernière est un peu décevante. Celle de Kiersten White m'a tout particulièrement chamboulée, et je crois bien avoir eu les yeux humides lors de ma lecture ce qui m'arrive très peu.
Je peux également soulignée celle de Stéphanie Perkins que j'ai trouvé plutôt agréable.

En dehors de celle de Kiersten White, j'ai trouvé néanmoins que l'on voyait trop souvent là où l'on nous menait. La suite des événements était gros comme une maison, et finissait par se rejoindre. Au bout de quelques nouvelles, j'ai finalement eu l'impression de relire plus ou moins la même chose, avec quelques nuances bienvenues. Le manque d'originalité s'est surtout fait sentir du côté des relations entre personnages, ce qui étaient au final le plus important ici.

Mon avis final:
Minuit ! m'aura permis de passer un bon moment qui s'est un peu essoufflé au bout de quelques temps à cause de la répétition des nouvelles. J'aurais aimé plus d'originalité et de différences qui m'auraient permis d'être un peu plus surprise lors de la lecture.
Minuit ! reste un bon recueil de nouvelles qui permettent de se mettre dans l'ambiance des fêtes et, en plus, de découvrir de nouveaux auteurs.

lundi 19 décembre 2016

Histoires courtes de Naoki Urasawa

Couverture Histoires courtes de Naoki Urasawa
Histoires courtes de Naoki Urasawa,
de Naoki Urasawa
Éditions Kana
568 pages


Mon avis:
Naoki Urasawa est l'auteur de 20th Century Boy, Monster, Happy !, Pluto, Billy Bat et quelques autres sagas ou one shot extrêmement célèbres. Je n'ai lu que la première des sagas ci-dessus, mais je suis immédiatement tombée sous le charme de ce mangaka. Sans être non plus fan, je dois bien avouer avoir aimé sa manière de dessiner et d'amener cette histoire sombre ponctuée d'humour.

Comme souvent lorsque j'aime un artiste (auteur ou mangaka dans notre cas), j'aime voir ses débuts, me rendre compte de son évolution. C'est un travail toujours fascinant.
J'ai déjà lu les premières histoires de Eiichiro Oda, l'auteur de One Piece, dans l'ouvrage Wanted ! et malgré l'aspect un peu déprimant (il était déjà beaucoup trop talentueux à l'époque), j'avais envie de retenter l'expérience avec ce beau pavé d'histoires courtes de Naoki Urasawa.

Les amateurs de mangas, de dessins et du mangaka devraient être séduit par ce joli ouvrage dans lequel Urasawa nous montre avoir déjà une jolie patte et être un grand scénariste en devenir.
Son coup de pinceau change un peu, son style d'histoire aussi, et il en parle d'ailleurs dans son interview en fin d'ouvrage.
Certaines histoires valent vraiment le détours, d'autres manquent un peu d'intérêt. Il y a des faiblesses et quelques maladresses dans le scénario ou l'humour qui tombe parfois un peu à plat, mais rien d'impardonnable puisqu'il s'agit des débuts de Naoki Urasawa et que le reste est tout à fait correct.

Mon avis final:
Pour moi, l'intérêt principal du livre est dans la découverte du mangaka, et ça tombe bien car c'est exactement ce que j'attendais de lui !

lundi 7 novembre 2016

C'est lundi, que lisez-vous ?... 07/11/2016



Ce rendez-vous a été initialement créé par Mallou.
Le récapitulatif se fait chez Galleane.

Nous y répondons à trois questions:

Qu'ai-je lu cette semaine ?

Cette semaine, j'ai lu:

"Le bois dormait" de Rebecca Dautremer, un très joli album, emprunt de poésie.
Le Journal de Gurty tome 2: "Parée pour l'hiver" de Bertrand Santini, un livre très drôle et très frais.

Couverture Le bois dormaitCouverture Le journal de Gurty, tome 2 : Parée pour l'Hiver


Que suis-je en train de lire ?

En ce moment, je lis:

"Les pouvoirs incroyables du cerveau: L'intelligence dévoilée" de Amine Mestari. C'est un livre qui nous en apprend un peu plus sur l'intelligence, ce qui fait que l'homme en est pourvue d'une plus développée que les autres espèces animales, quels ont été les différentes manières de la mesurer, etc. Je n'ai lu que le premier chapitre, mais je trouve ça extrêmement intéressant pour l'instant, et ça me donne bien envie d'approfondir le sujet !

Couverture Les pouvoirs incroyables du cerveau : L'intelligence dévoilée

Que vais-je lire ensuite ?

Ensuite, je compte lire:

Sachant que le livre en cours n'est pas un roman et qu'il nécessite un minimum d'attention et de temps pour assimiler les informations, je ne suis pas sûre que j'aurai le temps de me plonger dans autre chose. Si ce devait être le cas, je me tournerais peut-être vers Michel Strogoff, de Jules Verne, qui m'attends depuis un moment dans ma bibliothèque. Peut-être que je lirai un roman de la bibliothèque de mes parents, sinon, car ça fait quelques mois déjà que je n'ai pas pioché mes lectures chez eux.

Couverture Michel Strogoff

Bonne semaine à vous, et bonne lecture !
À très vite,
Coccinelle

samedi 5 novembre 2016

Le journal de Gurty tome 2: "Parée pour l'hiver"

Couverture Le journal de Gurty, tome 2 : Parée pour l'Hiver
Le Journal de Gurty tome 2: "Parée pour l'hiver"
de Bertrand Santini
Collection Pépix des Éditions Sarbacane
172 pages
Sortie le 02 Novembre 2016

4ème de couverture:
Tremble, Provence ! Gurty est de retour pour les vacances d'hiver. A peine arrivée, elle part en vadrouille pour annoncer son retour. Hourra ! Ils sont tous là ! Fleur, Tête de Fesses ! L'écureuil qui fait hi hi. Tiens ! Il y a même un nouveau voisin bizarre... Les saisons changent, mais les vrais amis restent, même ceux qui énervent ! Avec eux, Gurty compte bien profiter des joies de l'hiver - et par la même occasion, se débarrasser de l'ATROCE petite amie de son maître, qui a l'impudence de vouloir s'installer sous leur toit ! Pas de souci : entre les batailles de neige, la chasse aux châtaignes et les roupillons devant la cheminée, avec Gurty, on s'éclate été comme hiver.

Mon avis:
Il faut savoir que j'avais adoré le premier tome des aventures de Gurty. Plus que ça, j'avais eu un coup de cœur pour cette petite chienne pleine de vie (retrouvez mon avis ICI). C'est donc sans grande appréhension que je me suis lancée dans ce deuxième tome, et sans grande surprise que j'ai adoré à nouveau !

Encore une fois, c'est le langage simple, facile et directe de Gurty qui m'a marqué. Ses paroles, sans fioritures et détours, quelque peu absurdes par moments, sont plus qu'un régal à lire et c'est tout autant un régal que de suivre cette chienne aussi innocente que spontanée. Elle ressemble presque à une enfant, autant par ses réactions que les phrases qu'elle prononce, pleines de comparaisons très imagées.

Gurty nous raconte ses vacances et ses mésaventures avec les "fiancées" de Gaspard, son maître, en y mettant beaucoup d'humour, grâce à quelques bons quiproquos et au décalage de perceptions entre celles d'un chien et celles d'un humain. Elle trouve par exemple que les rues pleines de crottes dans Paris, c'est chouette, et elle croit que Gaspard se bat avec ses fiancées lorsqu'ils passent au lit...

À travers des scènes vraiment marrantes qui m'ont fait rire plus d'une fois, on perçoit une ode à la vie, une invitation à profiter de chaque instants, des éléments simples de notre vie, toutes ces petites merveilles que l'on ne perçoit plus forcément. On peut également y voir un aspect écologique absolument pas moralisateur tant il est peu présent et amené avec légèreté.

Et, cerise sur le gâteau, on retrouve à la fin, comme dans le premier tome, des jeux et des tests. Ça m'a donné le sourire, et je trouve que c'est une bonne manière de faire continuer le plaisir un peu plus longtemps avec cette surprise, à laquelle on ne s'attend pas forcément.
Y est également présent un petit message de prévention, qui nous rappelle qu'adopter un chien ne doit se faire que si l'on est capable de répondre à ses besoins, car il n'est en aucun cas un jouet. Je trouve ça bien de sensibiliser les enfants sur le cas des animaux.

Mon avis final:
Le Journal de Gurty est chaleureux, plein d'humour et d'espoir et comme en plus, il y neige, ça fait de ce roman le livre parfait à lire avant Noël !
Une très bonne lecture !

Merci aux Éditions Sarbacane pour cette lecture !

jeudi 3 novembre 2016

Le bois dormait

Couverture Le bois dormait
"Le Bois Dormait"
de Rebecca Dautremer
Éditions Sarbacane
64 pages
Sortie le 02 Novembre 2016


4ème de couverture:
Un prince et son compagnon de voyage découvrent une ville comme figée dans le temps. Au cours de leur progression ils trouvent tous les habitants plongés dans le sommeil. Une relecture de «La belle au bois dormant».

Mon avis:
L'album:
Lorsque j'ai vu Le Bois Dormait dans les nouveautés de chez Sarbacane, la couverture m'a tapé dans l'œil et il m'a semblé reconnaître un style que je connaissais. Et effectivement, après vérification, j'ai déjà lu un album de l'auteur: Babayaga, que j'avais bien aimé à l'époque.
On reconnaît bien ses illustrations, et ça me fait plaisir que Rebecca Dautremer ait un vrai coup de pinceau à elle. Il est particulier, il faut s'y habituer, mais il est dans son ensemble très beau et les couleurs sont vraiment magnifiques. Il se dégage comme une douceur grinçante de ses dessins. Douceur car ses personnages sont très ronds et que le tout est très enfantin, mais légèrement et délicieusement grinçant par les couleurs et le trait un peu "vieillot" dans les décors. Il faut voir pour comprendre.

En tous cas, une chose est sûre, son style nous transporte sur ces quelques pages.
Chaque page s'ouvre sur une scénette très joliment mise en scène  et colorisée par l'illustratrice et commentée par les deux hommes qui se promènent avec nous dans ces décors.
C'est un album très silencieux, très épuré, mélangeant deux manières de dessiner, dans lequel les seules paroles sont les quelques phrases de l'un des deux hommes. L'absence de bruit est tellement présent que l'on en entendrait presque les souffles des dormeurs.

Mon avis final:
Le Bois Dormait est un très joli album, dont les dessins attirent l'œil par leurs couleurs presque magiquement mélangées et dont l'histoire, très silencieuse, nous fait découvrir une poésie discrète mais bien présente.

Merci aux Éditions Sarbacane pour cet envoi !
(Mon avis est 100% sincère)