vendredi 11 mai 2018

À voir: Usual Suspects, Coco

Cela fait très longtemps déjà que je ne vous ai pas fait d'articles "À voir". Et pour cause: je ne trouvais pas grand-chose à dire sur les films. Résultat: je n'ai pas arrêté de repousser cette catégorie jusqu'à me retrouver avec un nombre beaucoup trop impressionnant de films en attente... dont je ne me souviens pas toujours.
Tant pis, je ne parlerai pas de tous, ce n'est pas grave. Mais je vais au moins essayer d'en aborder quelques-uns.
Aujourd'hui, on s'attaque donc à:



J'ai vu Coco récemment. Très récemment. Il y a un mois peut-être. Du coup, je l'ai découvert en sachant déjà qu'il était exceptionnellement bien d'après tout ce que j'avais pu entendre à son sujet.
Sans grande surprise, les premières minutes ont été un peu difficiles: à trop en attendre, on se retrouve souvent déçus. Heureusement, ce sentiment s'est effacé au fur et à mesure du visionnage. Et que l'on ne me fasse pas dire ce que je n'ai pas dit: j'ai adoré les personnages, je me suis tout de suite attachée à eux, de même que j'ai immédiatement apprécié l'ambiance à la fois festive caractéristique de la fête des morts et dérangeante pour nous français. Parler de morts aussi ouvertement et sans tristesse ? J'avais beau m'y attendre, la différence culturelle reste là et perturbe un peu. Là où nous pleurerions ou nous vêtirions de noir (comme à la Toussaint), les Mexicains mettent des couleurs partout où ils peuvent.
C'est dans cet entrain festif que le film commence. Miguel est un jeune garçon qui rêverait de devenir musicien mais dont l'avenir est compromis par la rupture passée et douloureuse de son arrière-grand-mère avec un guitariste. En ce jour particulier, il va contre toute attente se retrouver plongé... dans le monde des morts, entouré de ses ancêtres.
Ce film, c'est la découverte de la culture mexicaine (et c'est une joie pour moi qui adore ce pays) à travers une histoire d'amour familial, de respect entre générations, de croyances, de passion, de souvenirs... on ne pouvait s'attendre à autre chose venant d'un Pixar qu'une lecture à plusieurs étages. Les émotions sont là, comme on pouvait s'en douter, que ce soit la joie ou cette tristesse infinie lors de certaines scènes qui se veulent plus touchantes.
La musique est omniprésente et m'a ensorcelée pendant plusieurs jours. De plus, j'ai beaucoup aimé retrouver la langue espagnole dans notre magnifique version française, que ce soit dans certains dialogues ou dans les chansons, traduites aux trois-quarts. C'est bête, mais je crois que c'était nécessaire pour s'approcher au plus près de la fête à l'honneur dans Coco.
Une très bonne découverte ! J'avais peur d'être déçue après en avoir entendu tant de bien mais je suis obligée de voir que c'était une fausse peur. Car Coco est vraiment un bon film.

Spoiler: Le film se termine bien et utilise pour cela quelques retournements scénaristiques réchauffés maiis... ça fonctionne plutôt bien, alors même si j'aurais aimé moins de facilité, je ne peux qu'apprécier cette jolie fin.
---------------------------------------------------------------
Coco, Disney-Pixar, de Lee Unkrich et Adrian Molina
(et autres scénaristes)
Sortie Novembre 2017

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Usual Suspects est bien différent. Loin de la joie, de la fête et de la musique endiablée. Et malheureusement pour moi, c'est typiquement le genre de films dont on ne peut pas trop parler pour ne pas tout gâcher. Alors, et je m'en excuse d'avance, mon avis risque d'être assez fade sans les spoilers. 
Le speech ? Je vais recopier celui de Allociné: "Une légende du crime contraint cinq malfrats à aller s'acquitter d'une tâche très périlleuse. Ceux qui survivent pourront se partager un butin de 91 millions de dollars."
Voilà. Bon, j'avoue que comme ça, ça ne me donnerait pas forcément très envie non plus. Et pourtant, ce film est l'un de mes préférés au monde (bon, j'en ai beaucoup mais... chut).
Pourquoi ? Pour l'ambiance, tout bêtement. Et pour la fin qui mérite tout rien qu'à elle SPOILER et qui nous pousse à revoir Usual Suspects pour tout bien saisir. Parce-qu'il faut se l'avouer, une révélation comme ça dans les dernières minutes fout juste la chair de poule. Vraiment, je n'étais pas bien. Et pourtant, je savais déjà ce qui allait arriver pour l'avoir déjà vu un peu plus jeune. Non mais sérieusement, je n'ai pas arrêté d'y réfléchir, et lorsque je dis que j'avais la chair de poule, ce n'est pas un mensonge. Car après tout, tout, je dis bien tout ce qui ne se passe pas dans le commissariat peut être inventé. On n'en sait rien. Peut-être que l'on a juste regardé 1h30 de mensonges et que tous sont morts d'une manière bien différente et qu'ils n'ont jamais fait ne serait-ce qu'une des actions dont "Keyser Söze" parle. Enfin bref. Rien que pour la fin (et surtout pour ça il faut l'avouer), qui nous prouve avoir été manipulés tout du long, j'ai adoré ce film Fin du spoiler.
Toute l'histoire est racontée par Verbal Kint, un des deux seuls survivants d'une attaque à bord d'un cargo à quai. Et c'est tout bonnement génial. On découvre l'histoire au fur et à mesure des réponses qu'il donne au commissaire chargé de son interrogation en qualité de témoin. Qui sont les malfrats avec qui il bossait, comment ils se sont connus, qu'est-ce-qu'ils faisaient dans ce cargo, pour qui travaillaient-ils ? Tout se dévoile petit à petit, tout se met en place, avec toujours ce mystère planant: qui est ce Keyser Söze que Verbal Kint semble tant craindre ?
Impossible de vous en dire plus, alors un seul conseil: allez le voir !
--------------------------------------------------------
Usual Suspects, de Bryan Singer (réalisateur)
et Christopher McQuarrie (scénariste)
Sortie 1995

9 commentaires:

  1. J'ai un peu peur d'en attendre trop aussi, pour Coco, mais le film me tente beaucoup et ton avis ne fait que confirmer cela de toute façon :) Quant à Usual Suspects, je l'ai vu il y a plusieurs semaines et je confirme l'envie de le revoir en sachant la fin ^^
    Hâte de voir tes prochains rendez-vous À voir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'il faut surtout se laisser porter sans essayer de l'évaluer pour l'apprécier. Oh, et bien, le hasard tombe bien, tiens, à quelques semaines près ^^

      Supprimer
  2. Coco ne me faisait pas très envie au début mais finalement je le regarderais bien :) j'ai regardé usual suspects il y a plusieurs années et j'ai complètement oublié l'histoire, mais je me rappelle qu'en effet la fin était perturbante ^^ tu me donnes envie de le revoir, je l'avais adoré !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'avoue que j'étais tentée mais que ça ne m'aurait pas dérangé non plus de ne pas le voir ^^
      Ahah, je suis contente de moi alors, si ça te permet de le redécouvrir :)

      Supprimer
  3. Owwwh j'avais adoré Coco il me semble que je l'ai vu plusieurs fois tellement j'étais fan huhu J'ai gardé mon âme d'enfant alors la facilité ne m'a absolument pas posé problème Ahah
    Je ne connaissais pas du tout Usual Suspects je suis maintenant plutôt tentée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À ce point ? ^^ Et tu as raison, c'est une très bonne chose !
      Si tu as une âme d'enfant très prononcée, tu auras peut-être du mal à accrocher mais j'espère quand même que tu aimeras :)

      Supprimer
  4. Je n'ai entendu que de bons avis sur Coco et il me tente vraiment beaucoup. J'ai aussi peur d'être un peu déçue, comme toi parce que quand on en attend trop c'est souvent ce qu'il se passe, mais on verra bien. Ça l'air très coloré et ça j'adore :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai été déçue à cause de ça. J'ai eu beaucoup de mal à apprécier le fameux, merveilleux, grandiose L’Étrange Noël de Monsieur Jack à cause de ça par exemple. Enfin...
      J'espère que tu arriveras à le regarder sans trop d'attente et à l'apprécier :)

      Supprimer
  5. Usual Suspect est aussi un de mes films prefs, j'adore les films dont la fin nous surprend complètement !
    Coco me tente beaucoup, faudrait vraiment que je le regarde!
    Marie

    RépondreSupprimer