Mes dernières chroniques

http://laviscoccinelle.blogspot.fr/2017/01/harry-potter-et-lenfant-maudit-theatre.htmlCouverture Sauveur et fils, tome 2Couverture La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiverCouverture Minuit ! : 12 histoires d'amour à Noël

dimanche 22 janvier 2017

Harry Potter et l'Enfant Maudit (Théâtre)

Harry Potter et l'Enfant Maudit,
Pièce de Théâtre de John Tiffany, Jack Thorne et J.K. Rowling
Éditions Little, Brown and Company
330 pages

Résumé:
Être Harry Potter n'a jamais été facile et ne l'est pas davantage depuis qu'il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d'un héritage familial dont il n'a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

Mon avis:
Que de bruits nous avons entendu sur cette suite de l'une des plus grandes sagas du monde. Que d'avis différents les uns des autres, mais décevants en général pour les fans. Je l'avoue, je n'ai lu aucun avis avant de me lancer, ou alors juste en travers pour comprendre l'idée générale "J'ai aimé" ou non.

J'ai ÉNORMÉMENT de choses à dire. Sur beaucoup de choses. Mon article risque d'être décousu, donc accrochez-vous bien ! Ah, et attention, je ne filtre pas, donc il y a plein de spoilers dans la chronique. Si vous voulez un avis général, rendez-vous dans la conclusion.

LES PERSONNAGES :
Les personnages principaux sont Albus et Scorpius. On voit très peu les autres finalement, peut-être même un peu trop peu. Lily, James, Rose et tout un tas d'autres personnages sont carrément inexploités et du côté des adultes Ron, Hermione, Ginny, Draco et Harry, j'ai été un peu déçue aussi. On ne retrouve pas du tout la personnalité agaçante de Draco, et tous ne servent qu'à courir à droite à gauche tout le long de l'histoire.
J'ai trouvé intelligent de donner à Harry un rôle de... disons... de précepteur pour Albus, comme l'avait été l'autre Albus pour lui (vous suivez ?). On sent un peu mieux comment Dumbledore avait pu commettre autant d'erreurs, donner ces conseils-là, etc. Mais j'ai trouvé qu'il devenait parfois cruel et dur dans son rôle de père et qu'il avait tendance à se montrer faible et très plaintif... Je ne me souvenais pas qu'il était comme ça dans les romans originaux, mais je peux me tromper, et dans ce cas, son fils tiendrait de lui.

En effet, Albus est un adolescent qui fait clairement sa crise, à un tel point qu'il en devient énervant. Pourtant, il commençait très bien, avec son aspect très sombre qui le différenciait complètement de son père et son amitié avec Scorpius.
Scorpius qui est d'ailleurs mon personnages préféré de la pièce. Il apporte la légèreté qu'il faut et une pointe d'intelligence qui ne fait pas de mal. Dommage qu'il ne s'affirme pas un peu plus.

Juste pour finir avec les personnages, je voudrais aborder le cas de Delphi... On sent l'entourloupe depuis le début, nn ? Je veux dire, c'était évident qu'elle était méchante ! Bon, je pensais que Amos l'était aussi, mais vous avez saisi. En plus c'est la fille de Voldemort... je veux bien, après tout pourquoi pas, Bellatrix était assez folle de Voldemort pour, mais ça me fait quand même bizarre...

L'HISTOIRE/LES THEMES:
Contrairement à ce que l'on pourrait s'attendre avec le format théâtral, les scènes sont loin de toutes se passer à Poudlard. Une différence aussi avec les livres: le temps qui s'écoule. Alors qu'un roman de Harry Potter s'écoule en une année, plusieurs années passent ici au début puis tout est concentré en quoi, quelques jours ?
Du coup il se passe plein de chose, et ça va parfois un peu trop vite.

J'ai aimé les thèmes abordés, le regard des autres, le poids de la famille, comment prendre ses propres ailes... C'est très bien, mais j'ai trouvé que Albus devenait un peu trop plaintif par rapport à ça... Je veux dire, il y a pire que d'avoir le sauveur du monde sorcier comme père, non ?
J'ai également bien aimé voir le revers de la médaille en quelque sorte, tous les reproches qui sont faits à Harry par rapport à ses actes alors qu'il n'y est pour rien. Je trouve ça plus réaliste de me dire que tout le monde ne l'apprécie pas en lui remettant dessus les malheurs créés par Voldemort.

En parlant de Voldemort... Son règne n'est pas fini ?

Apparemment non, et on va bien s'en rendre compte à travers différents voyages dans le temps. Les changements de passé et du coup de présent qu'ils créent permettent de voir différemment les sept livres et les relations entre les personnages, mais ça a tendance à se répéter un peu trop...

LES INCOHÉRENCES:
J'ai essayé d'être la moins exigeante possible en lisant la pièce, mais il faut avouer qu'elle souffre de quelques petites ou grosses incohérences...

Certains éléments n'ont rien à faire là, genre la femme du chariot à sucrerie (a-t-elle un nom ?) qui devient... méchante, prête à tuer des élèves qui veulent partir du train ? QUOI ?? C'est devenu quoi Poudlard, une prison ???
Et puis le retourneur de temps peut être extrêmement dangereux et il n'est pas mieux protégé que cela ? On ne va pas essayer de me faire croire que Hermione n'avait pas d'autres cachettes !
Et quand Albus et Scorpius voient les erreurs qu'ils ont commises en retournant dans le temps, pourquoi ils continuent d'en faire plutôt que de les réparer ? C'est idiot et je pense que personne ne réagirait comme ça en vrai...
Et Cédric qui devient Mangemort à cause d'humiliations, on en parle ?...
Je me suis aussi demandé pourquoi Deplhi ne les voit pas quand ils arrivent à Godric's Hollow alors qu'ils se promènent tranquillement et qu'elle repère Voldemort/Harry en deux deux ? Enfin elle est bête ou quoi ? Elle a forcément du les voir passer, et malgré tout elle se pointe sans inquiétude vers Voldemort ?

Mais surtout, la GROSSE INCOHÉRENCE,CELLE QUI M'A VRAIMENT GÊNÉE:
  Je croyais qu'il n'y avait qu'une ligne de temps, que ce qui arrivera dans le passé était déjà arrivé (en gros ce que l'on change a déjà été changé au moment où les personnages l'ont vécu pour la première fois), or là pas du tout... Et ils poussent l'incohérence jusqu'à faire évoluer deux temps en même temps, celui du "présent" et celui du passé, à la fin. C'est assez illogique dans l'univers, surtout qu'ils réutilisent les règles initiales données dans la saga de base lorsqu'ils cherchent à communiquer via la couverture... C'est n'importe quoi...

LE FORMAT/ LE RESTE:
On sent clairement que l'on a affaires à une pièce de théâtre, notamment par l'humour théâtral.
Malheureusement, le format ne permet pas de rentrer autant en profondeur dans les personnages, et présente moins de petits détails qui donnent la saveur à l'univers. On reste centrés sur les éléments principaux, et c'est tout.
Pour les vrais fans, on retrouve beaucoup de références comme avec Delphi qui finalement fait penser à Fol Œil alias Croupton.
L'anglais se comprend bien. Je ne pouvais pas faire de traductions mot à mot, mais sans avoir un excellent niveau en anglais, j'ai réussi à tout comprendre.

Le plus bluffant par rapport au format, c'est:
Comment ils font tous ces effets spéciaux sur scène ? Le spectacle doit être absolument grandiose à voir !!

Mon avis final:
Je crois que je n'ai jamais fait d'avis aussi long, whaou...
Si je prends la pièce comme un objet écrit à la base, je ne peux pas m'empêcher de penser aux personnages parfois agaçants, à quelques grosses  (et d'autres plus petites) incohérences et hallucinations, notamment par rapport aux voyages dans le temps, ce qui est plutôt gênant, étant le sujet de base de l'histoire...
En parlant de l'histoire, je trouve que l'un des éléments principaux se comprend beaucoup trop vite et facilement, ce qui gâche un peu le plaisir.
Maintenant, si j'observe la pièce et bien, comme une pièce justement, malgré de grosses simplicités et incohérences et un gros problème avec le retourneur de temps, je la trouve géniale, fraiche, et toutes les simplicités semblent beaucoup moins importantes. Le plaisir de voir les personnages sur scène et de retrouver l'univers doit complètement occulter le reste, et si je me mets à la place d'un spectateur (je peux difficilement imaginer l'être ceci-dit), je trouve la pièce géniale ! Les effets doivent être incroyables, la mise en scène doit être folle ! J'aimerais tellement la voir en vraie !

Du coup mon avis est un peu entre les deux. Si je m'attache à ce que j'ai sous les yeux, c'est une bonne lecture, sans plus, même si retrouver l'univers m'a fait plus que plaisir. Si je pense à la pièce en elle-même (le support de base), je ne peux pas m'empêcher de penser qu'elle est incroyable !

2 commentaires:

  1. J'ai beaucoup aimé cette pièce pour ma part ! Mais car, comme tu fais la différence dans ta conclusion, je l'ai prise comme une pièce de théâtre du début jusqu'à la fin et je me suis coupée du format roman. Et pour une pièce, je trouve que ça marche totalement !
    Si ça avait été un roman, j'en aurais attendu 1000 fois plus, c'est évident haha ^^

    RépondreSupprimer
  2. Il est dans ma PàL, je vais bientôt l'en sortir :)

    RépondreSupprimer