Mes dernières chroniques

http://laviscoccinelle.blogspot.fr/2017/01/harry-potter-et-lenfant-maudit-theatre.htmlCouverture Sauveur et fils, tome 2Couverture La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiverCouverture Minuit ! : 12 histoires d'amour à Noël

mardi 30 août 2016

Mangas: 20th Century Boy, Death Note

Pendant ma panne livresque, les seules lectures épargnées étaient les mangas. Moi qui n’en lit pas plus que cela en temps normal, je vais en avoir quelques uns à vous présenter. Pas tant que cela (« juste » quatre sagas en fait) mais il y a de quoi faire quelque chose d'assez long. Je vais donc couper l'article en deux et poster la suite demain.

Couverture 20th Century Boys, tome 01
Les premiers que j’ai lus sont 20th Century Boy, une saga de Naoki Urasawa. Vous avez peut-être déjà vu cet homme au visage recouvert de bandes sur lesquelles est dessinée une main avec un œil ? Et bien c’est dans cette saga que cela apparaît. L’histoire est prenante. On suit Kenji qui tente de retrouver sa sœur (qui lui a confié sa fille avant de disparaître) tout en tentant de déjouer une association/secte dont le but est de détruire le monde… et cela semble lié à son passé. Qui est donc le chef de cette secte que l’on connaît sous le nom de Ami ? Dans ces 24 tomes dramatiques (car oui, l’ambiance, bien que ponctuée de blagues, reste sombre et sérieuse), on trouve des personnages attachants, classes, du suspens, des interrogations, du rebondissement. Les tomes nous tiennent et je ne crois pas avoir eu un seul moment de flottement significatif pendant ma lecture. Le seul problème selon moi, et je trouve cela assez dérangeant de mon point de vue, c’est la fin qui part un peu dans tous les sens sans être bien tout expliquée. Du coup je me retrouve avec pas mal d’incompréhension et c’est dommage. Je comprends qu’il laisse le suspens jusqu’à la fin mais j'aurais aimé de vraies réponses, claires, pour que l’on comprenne tout. En dehors de ça, cette saga est excellente !

Couverture Death Note, tome 01
Je me suis ensuite plongée dans Death Note de Tsugumi Ohba et Takeshi Obata en 12 tomes. Pour le coup, je pense que vous êtes nombreux à en avoir entendu parler, et c’est plutôt une bonne nouvelle vu la grandeur de cette saga. Ici, c’est une histoire de meurtres, d’enquête, et pas mal de psychologie, ce qui rend le tout très intéressant. Light, un adolescent, se retrouve par hasard en possession d’un Death Note, un carnet qui permet de tuer n’importe qui dont le nom est écrit à l’intérieur. Combattant lui-même le crime avec son père policier, il décide de s'en servir pour punir tous les criminels du monde. Mais évidemment, la police japonaise ne laisse pas passer ça et se met en tête de l’attraper. Pour obtenir de meilleurs résultats, elle demande de l'aide à L, un homme dont personne ne connaît le visage mais qui a déjà fait ses preuves par le passé. S’en suit alors un combat entre ces deux personnages aussi charismatiques et intelligents l’un que l’autre, à coup de bluff, de déductions, de feintes. J’ai a-do-ré suivre le raisonnement des uns et des autres, les pièges mis en place, le double jeu de Light. On se prête au jeu en essayant de deviner leurs plans respectifs et l’on attend de voir comment ils arriveront à s’en sortir, jusqu’où ils sont prêts à aller. Leurs facultés hors du commun sont impressionnantes et c’est cela qui donne toute la saveur des événements. Malgré cela, j’ai ressenti un coup de mou durant un tome et demi (je crois que c’est plus ou moins cela) avant que le rythme ne se relance et nous donne à nouveau de belles péripéties et une fin à la hauteur de mes espérances. Ajoutez à cela des dessins absolument sublimes, des poses de personnages et des expressions parfaitement maîtrisées, et l’on a là l’un des meilleurs mangas qu’il m’ait été donné de lire !

A très vite,
Coccinelle

4 commentaires:

  1. Je ne suis pas très mangas du coup je ne suis pas intéressée mais ton article est très sympa :) !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends, c'est un format qui ne plaît pas forcément à tout le monde ;)

      Supprimer
  2. Les mangas, il y a rien de mieux dans les pannes livresques ^^ j'avais adoré ces deux mangas mais avec une petite préférence pour 20th century boys, death note avait tendance au bout de quelques tomes à me perdre un peu avec quelques longueurs... mais il faudrait que je relise la série !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, c'est rapide et facile à lire, et souvent prenant ^^
      C'est marrant, j'ai sentie l'effet à peu près inverse, vu la fin de 20th Century Boy un peu "trop" pour moi :)

      Supprimer