Mes dernières chroniques

http://laviscoccinelle.blogspot.fr/2017/01/harry-potter-et-lenfant-maudit-theatre.htmlCouverture Sauveur et fils, tome 2Couverture La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiverCouverture Minuit ! : 12 histoires d'amour à Noël

lundi 24 août 2015

Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers

 Couverture Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers
 Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers,
de Benjamin Alire Saenz
 Éditions Pocket Jeunesse
359 pages
 
4ème de couverture:
Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n'ont a priori rien en commun. Pourtant ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais... C'est donc l'un avec l'autre, et l'un pour l'autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l'univers.

Mon avis:
La couverture:
Comme vous vous en doutez, je fais partie des personnes qui ont complètement craqué dessus, mais avouons-le: elle est magnifique !!

Le livre:
En commençant Aristote et Dante, j'étais à la fois sûre d'aimer et craintive à l'idée de ne pas accrocher autant que tous les autres lecteurs, anglophones comme francophones... On va dire que je me situe entre les deux...

Le style est rapide (présentation immédiate des personnages par exemple, sans poser les bases), fluide, simple et assez désabusé (et poétique !!) ce qui permet d'avoir toujours un rythme soutenu, renforcé par les chapitres courts qui laissent assez facilement penser à un journal, à un rassemblement de pensées qui viennent comme ça, sans forcément se suivre.
Cet aspect assez intime nous plonge au plus près des pensées d'Ari. On n'a pas besoin de trop réfléchir pour saisir sa vraie nature et ses vraies motivations. Bien qu'il soit assez énigmatique dans un sens, il est dans un autre complètement transparent. J'aurais bien envie de dire, comme le diraient probablement nos parents, qu'il a les réactions normales d'un ado, avec un petit quelque chose en plus, cependant. Un petit quelque chose probablement lié à son frère en prison, à son père "muet" et son ami Dante qui est beaucoup plus ouvert que lui, beaucoup plus expressif.
Je suppose que c'est à cause de notre proximité d'âge, mais je comprenais ce qu'il vivait et ce qu'il tentait de cacher. Bien sûr, je n'ai pas toujours été d'accord avec sa manière de procéder, mais il est tellement vrai, tellement vivant !
Son humour particulier, par exemple, ou encore toutes les règles qu'il impose, à lui comme aux autres, prouvent sa fragilité, son besoin de se protéger et de contrôler sa vie.

En quelques pages à peine, on peut saisir à quel point ce livre est profond, dans sa manière d'aborder les choses et dans ce qu'il aborde.
Benjamin Alire Saenz est devenu d'un coup un auteur à suivre par sa capacité à se glisser dans la peau d'un ado ou de n'importe quel autre de ses personnages; par la manière dont il peut, sans prise de tête, véhiculer de vraies réflexions.

Sa plume est douce, remplie de phrases magnifiques (dommage que je n'avais pas de post-it sous la main pour les garder), le tout sur un fond un peu tourmenté, triste, ou chacun se cherche et chercher à comprendre les autres. Pas sûre que l'on puisse dire de Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers qu'il est joyeux, mais malgré sa brutalité, il est plein d'espérance. C'est cette ambiance peut-être plus que tout qui m'a fait apprécier ce livre.

Ari et Dante sont très ouverts l'un l'autre, et j'ai aimé qu'ils se retrouvent pour parler de tout et n'importe quoi.
Ce qui m'a plus dérangée par contre, ce sont les lettres de Dante qui se révèlent parfois trop brutes, et, d'une manière, trop naïves... Enfin je veux dire... On ne parle pas de ce genre de "soucis" avec les autres (que je sache)...

Et puis... je ne sais pas, mais j'ai trouvé certains passages un peu longs, sans importance.
Et la fin ne m'as pas semblé tout à fait finie. Même si le plus gros secret de l'univers est découvert, j'ai eu l'impression que le reste n'était pas complètement terminé, comme le problème de la guerre pour le père et celui du frère... Je sais que ça permet de s'imaginer la suite comme on le souhaite, mais j'aurais voulu en savoir plus.
Et je me suis rendue compte que j'avais pensé cela tout au long du roman: l'impression qu'il ne se passait pas tant d'événements que cela, que l'on n'avançait pas.
Et pourtant ! Aristote et Dante se déroule en plus d'un an !

Mais, grande surprise, une fois le livre reposé, je n'avais pas envie de me lancer dans une autre lecture tout de suite, ce qui m'arrive tout le temps, seulement, jamais de manière aussi forte !

Mon avis final:
Je ne sais pas tellement quoi penser de ce livre. Quand je venais de le finir, il y a quelques semaines, je le trouvais à la fois extraordinaire et banal... Autant dire deux opposés ! En y repensant maintenant, et en faisant la chronique, je me suis surprise à apprécié plus que je ne le pensais Aristote et Dante. Comme quoi, un avis peut évoluer après la lecture ! Je n'arriverai pas à le classer dans une catégorie, donc sachez juste que je l'adore et que je ne l'aime pas à la fois ! :)

10 commentaires:

  1. Un roman qui me tente de plus en plus ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends, vu le nombre d'avis qu'on lit dessus ;)

      Supprimer
  2. Je comprends un peu ta phrase "l'impression qu'il ne se passait pas tant d'événements que cela, que l'on avançait pas." Mais finalement, ça ne m'a posé aucun problème, tellement j'étais dans l'histoire, dans le quotidien des personnages <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, on est plutôt bien dans l'histoire, avec les personnages, mais je ne sais pas, ça m'a un peu... bloquée quand même ^^'

      Supprimer
  3. On en entend parler de partout, et j'espère ne pas être déçue lorsque je le lirai ^-^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère aussi :)
      Perso je ne sais toujours pas où le caser... Dans les "j'adore" je pense ^^

      Supprimer
  4. J'ai été déçue de ce roman :'( Je pensais adorer et j'ai pas accroché ...
    Ari est un personnage que je n'ai pas su apprécier, j'aurais préféré être dans la tête de Dante !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que Dante est plus sociable que Ari ^^
      Peut-être que ton avis à été faussé par tous les autres avis coup de coeur que l'on a pu lire ?

      Supprimer
  5. Ce livre semble très difficile à cerner car beaucoup de gens ont eu le même ressenti que toi, ne sachant pas quoi penser du livre. J'ai encore plus hâte de le découvrir pour me faire mon propre avis :) bonnes lectures à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment particulier: je ne sais pas si c'est la même chose pour les autres, mais c'est typiquement le genre de roman où, lorsqu'on le finit, on est à la fois "J'ai adoré !" et "Il est assez moyen en fait..." :D
      Je te laisse te faire ton propre avis, ça m'intrigue pas mal ^^

      Supprimer