Mes dernières chroniques

http://laviscoccinelle.blogspot.fr/2017/01/harry-potter-et-lenfant-maudit-theatre.htmlCouverture Sauveur et fils, tome 2Couverture La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiverCouverture Minuit ! : 12 histoires d'amour à Noël

dimanche 15 mars 2015

Contrecoups

Couverture Contrecoups
Contrecoups,
de Nathan Filer
Éditions Michel Lafon
352 pages


4ème de couverture:
"Je vais vous raconter ce qui s'est passé, parce que ce sera l'occasion de vous présenter mon frère. Il s'appelle Simon. Je pense que vous allez l'aimer. Vraiment. Mais d'ici quelques pages il sera mort. Et, après ça, il n'a plus jamais été le même."

Matthew a 19 ans, et c'est un jeune homme hanté. Par la mort de son grand frère, dix ans auparavant. Par la culpabilité. Par la voix de Simon qu'il entend partout, tout le temps...
Matthew a 19 ans et il souffre de schizophrénie, une maladie qui "ressemble à un serpent". Pour comprendre son passé et s'en libérer, Matthew dessine, écrit. Il raconte l'enfance étouffée par la perte, la douleur silencieuse de ses parents; l'adolescence ingrate brouillée par les nuages de la marijuana; la lente descente dans le folie, l'internement...
Mais aussi, avec un humour mordant, le quotidien parfois absurde et toujours répétitif de l'hôpital psychiatrique, les soignants débordés, l'ennui abyssal... Et le combat sans cesse renouvelé pour apprivoiser la maladie, et trouver enfin sa place dans le monde.

Bouleversant, tourmenté, souvent drôle, Contrecoups est un roman tendre et courageux, porté par une voix absolument unique.

Mon avis:
La couverture:
Elle est jolie, mais je trouve celle anglaise beaucoup plus belle quand même ^^

Le livre:
Le frère de Matthew, Simon, était atteint de trisomie 21 et lui-même est schizophrène. On se rend immédiatement compte que ce ne sera pas marrant, et effectivement, le sujet est assez dur. Mais c'est bien amené et on sent que l'auteur s'est documenté (et pour cause, il a travaillé dans un hôpital psychiatrique pendant dix ans). Il connaît son sujet, ce qui permet de comprendre un peu mieux cette maladie pas banale et pour mon cas, très inquiétante. C'est une maladie dont j'aime apprendre plus, mais avec laquelle je ne suis pas forcément à l'aise non plus donc ce livre m'intriguait beaucoup.
Et c'est dommage, mais j'ai été un peu déçue...

J'ai eu pas mal à apprécier Matthew, mais je ne peux nier le fait qu'il soit un personnage intéressant. Complètement enfermé dans ses délires et sa folie, il nous paraît violent et au-dessus des lois. J'ai eu peur des conséquences de ses actions plus d'une fois et c'est vrai que ce côté-là de sa personnalité est dérangeante. Pourtant, derrière ces facettes-ci, on sent un homme qui n'est pas sûr de lui et qui ne veut pas faire de mal (ou, s'il en fait, contre sa volonté).
Ses parents et grands-parents l'aiment et veulent l'aider, mais on sent une certaine répulsion et exaspération envers lui à cause de ce qu'il a fait à Simon, et de ce qu'il se fait à lui-même.
Toute la difficulté d'avoir un membre de sa famille "fou" est mise en avant, toute la peine que cela procure. De même pour un ami.
J'ai apprécié les personnages secondaires, plus particulièrement la grand-mère de Matthew et Simon (même si ces apparitions font un peu peur ^^').
Ils sont tellement banals que l'on peut les identifier à n'importe qui, se qui fait aussi l'intérêt de ce roman qui nous met à la place des protagonistes.

Tout le long du roman, on se demande ce qui s'est passé cette fameuse nuit, et je crois que finalement c'est aussi bien comme ça. Que l'on n'ait pas l'explication trop tôt je veux dire. On est ainsi plus dans les répercussions de cette mort que dans la mort elle-même.

Pour nous expliquer cela, Matthew se replonge dans ses souvenirs, et à la fin de cette histoire, lorsque je me suis remémorée le début, j'ai eu l'impression qu'il était loin tant ses pensées ont évolués, tant il est passé par de nombreuses étapes dans sa folie. Il a parcouru un chemin tellement incroyable que j'ai presque l'impression d'avoir lu deux livres en un !
Certains passages sont très confus, les événements ne sont pas racontés dans un ordre chronologique ce qui fait que l'on risque d'être perdu (et je l'ai été) mais on ressent ainsi pleinement sa propre confusion mentale. Certaines répétitions y contribuent également, comme s'il ne se souvenait pas bien de ce qu'il avait dit ou pas.

Et pourtant, comme il le dit lui-même, et que je trouve très juste, très joli: Il est fou, pas bête (il ne dit pas ça mot pour mot mais le sens est le même). Je pense que c'est important de le rappeler car nous pouvons effectivement très vite confondre folie et bêtise alors que l'un n'est pas nécessairement lié à l'autre.
Du coup, même avec tout cet embrouillement, ce qu'il écrit est intelligent, parsemé de blagues et d'anecdotes amusantes ou moins amusantes.

Je ne sais pas tellement comment amené ce dernier point dont j'ai envie de parler, dont tant pis, il vient un peu comme un cheveux sur la soupe...
Mais bon, il fallait que je vous en parle. Étrangement, même si le sujet est bouleversant et très sérieux, je n'ai pas été si touchée que cela. Bien sur que j'ai été triste par moments (car bon je suis humaine quand même) mais dans l'ensemble, je n'ai pas ressenti grand chose... ce qui est plus que dommage... Mais bon, on ne commande pas les sentiments !

Mon avis final:
Un sujet qui m'intriguait pas mal et que j'ai pu comprendre un peu mieux grâce à ce roman. Toute l' "intrigue" est centré sur la nuit où Simon est mort et tous les souvenirs de Matthew y mènent.
Ses souvenirs, dans lesquels il raconte son internement, son indépendance à la marijuana sont très confus, racontés dans un ordre étrange, mais intelligents et émouvants. Pourtant, je n'ai pas été si émue que cela...
Et Matthew est un personnage que je n'ai pas réussi à réellement aimer même s'il est intéressant mais les autres personnages m'ont plu. De plus, on peut facilement les imaginer dans la vraie vie et on se met donc plus aisément à leurs places.

Je vous encourage fortement à lire d'autres avis car je sais que nous ne sommes pas tous d'accords sur ce livre et que certains point qui m'ont dérangé ont plu à d'autres et inversement !

4 commentaires:

  1. Je pense que je ne le lirais pas.
    Je serais mal à l'aise, je pense...

    RépondreSupprimer
  2. Un avis mitigé qui me donne quand même bien envie de découvrir ce livre =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu tous les bons avis qu'il y a dessus, il y a des chances que tu aimes, je croise les doigts ! :)

      Supprimer