Mes dernières chroniques

http://laviscoccinelle.blogspot.fr/2017/01/harry-potter-et-lenfant-maudit-theatre.htmlCouverture Sauveur et fils, tome 2Couverture La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiverCouverture Minuit ! : 12 histoires d'amour à Noël

jeudi 2 octobre 2014

La peau d'un autre

Couverture La Peau d'un autre
La peau d'un autre,
de Philippe Arnaud
Collection Exprim' des Éditions Sarbacane
210 pages


4ème de couverture:
Ils ont tout choisi pour lui, à sa place.
 
Jusqu'à la couleur de sa peau,
et ça n'était jamais la leur.
20 ans à se cacher, à fuir les miroirs,
sur le continent de son enfance comme
sur celui où il s'est échoué ensuite.
 
Alors, au bout de 20 ans, il est temps
de sortir de son sac. Posté à l'entrée de
l'école maternelle, en faction, mitraillette
et ceinture d'explosifs sous le manteau,
il entre.
 
Il va leur montrer qui il est.
 
Mon avis:
La couverture:
Alors là... Je suis complètement conquise. Et par la couverture, et par la quatrième de couverture. Tous les éléments ont un sens, une raison d'être, et sont un clin d'œil par rapport au livre, donc c'est parfais ! Et en plus, l'ensemble rend bien. Je trouve ça très sympa à regarder !
 
Mon avis:
Une première chose que je n'ai pas compris, donc si vous vous avez une explication, je suis preneuse ! ^^
C'est ce qu'est la "bande-son"... Une sélection de musiques à lire pendant la lecture peut-être ?
Mais même si je n'ai pas compris, je pardonne, car ça m'a fait découvrir des musiques que je ne connaissais pas !
 
Le livre se présente sous la forme de plusieurs chapitres, eux-mêmes divisés en petites parties. Et celles-ci commencent par une indication du personnage auquel on va s'intéresser puis de l'heure. J'espère que tout est clair !
La forme est en fait la suivante, exemple: Lui, 14h44.
Et... j'aime beaucoup ! Ça permet de bien se rendre compte du temps qui s'écoule, et d'éviter les "10 minutes plus tard" ou bien "le lendemain" à tout bout de champs.
Le problème, par contre, c'est que des fois ça ne collait pas tellement. Je veux dire par là que la "partie" commençait avec une certaine heure, alors que rien finalement ne se déroulait à ce moment-là... à cause des "flash-backs"... Bon, je m'explique plus correctement:
Le personnage masculin à la mitraillette se retrouve plongé dans ses souvenirs. Or, avant que l'on ai affaire à eux, on a quand même une heure indiquée, correspondant à l'heure à laquelle il se souvient de cet événement-là, alors que théoriquement, les scènes de son passé ne se déroulent pas forcément à cette heure-là.
J'ai donc eu parfois un peu du mal à me dire qu'à tel endroit c'était du passé, et là, les événements "en temps réel".
(Pourvu que vous avez compris !^^)
 
Les personnages ne sont pas nombreux: la maîtresse, l'homme, et la classe. Mais de la classe, seuls quelques élèves sont mis en avant.
L'un deux, Manon, m'a beaucoup plu. J'admire d'ailleurs son sang-froid, et sa manière de réagir. Comme quoi, parfois, il vaut mieux regarder le monde avec des yeux d'enfants: tout devient plus simple tout à coup ! Une petite fille très intelligente et très mature, elle m'a fait craquée.
On s'attache d'ailleurs pas mal aux personnages.
 
Même à l'homme. Surtout à l'homme même... Enfin, après Manon ! ^^
En effet, comme on voit le passé (et donc comment il en est arrivé là) de Pigment (comme on se rendra compte que l'homme est surnommé), on se rend compte qu'il est passé par des choses difficiles, voire très difficile. Il nous donne donc un peu pitié finalement, et on se retrouve à bien l'aimer, à presque le pardonner, même si on ne comprend toujours pas ce qu'il fait dans cette école.
Il faut bien que je prévienne, par contre, que certaines scènes peuvent choquer la sensibilité des plus jeunes. Elles ont beau ne pas être très nombreuses, elles sont présentes quand même. D'autant plus que même si les "actes" ne sont peut-être pas si violentes par moment, le côté morale peut prendre un choque aussi, et traumatiser... Donc attention !!
 
On voit aussi le passé de Anna, la maîtresse. Mais là, je n'ai pas du tout compris l'intérêt, et j'en suis désolée... Surtout qu'il n'y a pas de lien avec le présent, pas... oui, c'est cela, pas d'intérêt. Et c'est vraiment dommage. Surtout que, alors que j'aime beaucoup ce personnage dans le présent, et que ses pensées sont assez marrantes, ses souvenirs ont finis par me la rendre désagréable, antipathique...
 
Pour parler du style d'écriture, il faut avouer que j'ai mis un certains temps à m'y habitué. Par l'écriture en elle-même, mais aussi par le fait que les dialogues sont directement intégrés dans le récit, sans guillemets, ni retour à la ligne... Et j'ai trouvé cela un peu étrange. Juste le temps de s'y faite, et après ça allait, mais tout de même...
 
Pour finir sur un avis positif, je trouve que c'est un huis clos vraiment passionnant et très émouvant !
 
Mon avis final:
Les personnages ne sont pas nombreux, mais attachants.
On découvre derrière l'homme quelqu'un de plus profond, qui a vécu des choses qu'il n'aurait pas du vivre à cet âge-là... voire pas du tout !
Voir le passé de Pigment m'a plu, mais celui de Anna la maîtresse était complètement inutile à mon avis...
Pour le style d'écriture, j'ai mis un certain temps à m'y habituer, mais ce n'est pas un gros blâme non plus ! ^^
C'est un très bon huis clos, qui m'a beaucoup émue, et qui, malgré certains point négatif, ce retrouve être un...
 


12 commentaires:

  1. Oui, c'est ça, pour la bande-son. En tout cas, c'est ce que je fais. En principe, j'en choisis une ou deux que j'écoute pendant la lecture du livre, ça met dans l'ambiance =) J'avais eu également un peu de mal avec le style de l'auteur, au début. Je te conseille vraiment l'autre livre de l'auteur ; Indomptables ;-) Ce n'est pas dans le même genre, mais c'est tout aussi fort !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, d'accord. Mystère résolu alors ! ^^
      Indomptable est déjà dans ma wish-list (la faute à qui ?^^) ! :-)

      Supprimer
  2. Sympa, belle chronique qui donne envie de découvrir le livre, je le note donc dans ma WL.
    Je te remercie pour la découverte.
    Bonne lecture, bises :)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai compris, je suis en train de lire un livre où il y a des indications des personnages, des lieux et de la date et heureusement, car il y est raconter deux histoires. Celle d'une vieille femme qui enquête sur la mort de deux personnes de sa résidence et celles de ces mêmes personnes quand elles étaient plus jeune au temps de la deuxième guerre mondiale.
    Ce n'est pas des flashs back, c'est un peu plus recherché que cela. Peut-être que Philippe Arnaud aurait dû faire pareil s'il t'embrouille...

    Tu veux dire que les dialogues n'ont pas de tiret ? Étrange, en effet, du coup, ça me refroidit un peu pour le lire.
    Il est vrai que le style de l'auteur peut changer radicalement une histoire.

    Merci pour cette découverte et cette chronique dont tu as vraiment pris le temps de la construire ! Ton avis sur chaque point est clairement noté et bien séparé. Franchement, bravo ! C'est vrai, la couverture de ce livre est vraiment chouette, dommage pour les dialogues !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le livre que tu lis à l'air sympa ! ^^
      Pour l'écriture, et surtout les dialogues, ne t'en fait pas, on s'habitue assez vite, mais c'est vrai que c'est surprenant au début :D

      Je vais finir par rougir, avec tous ces compliments ^^

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Oui, moi aussi !! ^^
      Elle est super chouette je trouve :)

      Supprimer
  5. Réponses
    1. ^^ J'espère qu'il te plaira, car il est quand même assez particulier ! ;-)

      Supprimer
  6. J'ai très envie de le lire! Merci pour ce bel avis!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais de rien ma chère ! ♥
      Oh oui, lis-le ! ^^

      Supprimer