Mes dernières chroniques

http://laviscoccinelle.blogspot.fr/2017/01/harry-potter-et-lenfant-maudit-theatre.htmlCouverture Sauveur et fils, tome 2Couverture La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiverCouverture Minuit ! : 12 histoires d'amour à Noël

lundi 25 août 2014

Noire lagune


Noire Lagune,
de Charlotte Busquet
Éditions Gulf Stream
286 pages

4ème de couverture:
Venise, 1579. Dans les brumes de décembre, les cloches de San Zanipolo chassent les âmes en peine. A l'aube du carnaval, la cité des Doges s'éveille sur des cris : tordu dans une affreuse posture, une salive noirâtre aux commissures des lèvres, le corps sans vie d'un imprimeur est découvert derrière un étal de marché. Ce n'est que le premier cadavre aux lèvres noircies, la peste est de retour en ville ! Peste... ou complot ? Seule Flora, une jeune courtisane, entrevoit la vérité. Mais qui la croira ? Veronica Franco, sa tutrice ? Galeazzo Foscarini, qu'elle aime sans espoir de retour ? Les jours passent, le fantôme de Dandolo, le doge sanguinaire, revient semer le trouble dans les esprits. Le mal se répand, apportant son lot de violences et d'injustices pour un cortège macabre. Et tandis que les Vénitiens, terrifiés, cherchent des boucs émissaires, les vrais coupables poursuivent leur oeuvre de mort. Risquant sa vie, Flora ne pourra compter que sur son sang-froid pour noyer dans les eaux sombres de la lagune les malédictions de Venise...

Mon avis:
La couverture:
Ab-so-lu-ment ma-gni-fi-que !! C'est ce qui m'a attirée le regard en premier, tellement elle est... sublime !! Vraiment, rien à redire !

Le livre:
Pour être honnête, j'ai mis pas mal de temps à rentrer dedans. Je trouvais ça lent (et ça le reste finalement tout du long, mais je m'y suis faite, et je trouve même que cela a un certains charme) car trop descriptif. On s'attarde beaucoup sur les lieux, les personnages, et j'avais l'impression d'avoir devant moi l'écrit d'un film, si vous voyez ce que je veux dire. D'ailleurs, je trouve qu'il ferait très bien en film, et s'il sort un jour au cinéma, je fonce !!
Ce qui m'a empêché de bien rentrer dedans, c'est qu'il y a beaucoup de personnages, et qu'il me fallait à chaque fois un petit temps pour les reconnaître. Surtout lorsqu'il s'agissait de personnages secondaires.
Et, dernier rempart à une totale immersion, et là, c'est pour moi un vrai problème (car pour les autres, on finit plutôt bien à s'y habituer), c'est l'abondance de mots spécifiques, de dates, de lieux, qui nous poussait à nous reporter à la fin du livre pour tout bien comprendre. Et, vraiment, ça coupe dans la lecture. Surtout que je n'arrivais parfois pas à les trouver dans les explications de fin de livres...

Ça amène à un autre point, que j'ai bien aimé: les cartes+ les explications de lieux, de dates, d'événements, etc. Alors certes, comme je le dis plus haut, c'est dommage de devoir s'y référencer à tout bout de champ pour faute de compréhension. Mais, si on fait comme moi, c'est à dire continuer à lire même sans comprendre deux ou trois mots, et que l'on ne les lit qu'à la fin, on apprend véritablement pas mal de choses... intéressantes !

J'ai oublié de parler de la date, et du lieu, qui sont deux choses qui me plaisent beaucoup, allez savoir pourquoi. Venise a toujours été pour moi une ville magique, la date et la manière de vivre de cette époque est attirante (à lire, mais pas forcément à vivre), et le sujet de la peste est bien choisi. Tout cela réunit donne une certaine ambiance, assez sombre, que j'ai énormément aimé ! Rajouter à cela un complot, des intrigues, de l'amour (mais pas trop niais), et le mélange est ravissant ! Je me suis beaucoup plu dans cet univers, dans ce livre.

Mon avis final:
Malgré une difficulté d' "adaptation", où j'ai eu du mal à rentrer dans le livre, faute à une écriture très descriptive (donc lente) à la manière d'un film, et d'un perpétuel besoin de se reporter à la fin pour avoir la définition d'un mot, ou l'explication de l'identité d'un personnages, je suis finalement entrée dedans, et... J'ai adoré !
Le livre est assez spécial, et je comprendrais que tout le monde n'aime pas, mais pour moi, la magie a opérée, bien qu'un peu en retard (j'étais partie pour avoir une grosse déception). Les personnages (même s'ils sont trop ? nombreux) m'ont plu, la date et le lieu sont magiques, magnifiques, et le sujet de la peste (déjà grave) lié à quelque chose d'autres qui l'est tout autant, c'est-à-dire un terrible complot, m'a... transportée !
Et au final, tout simplement...

2 commentaires: