mardi 13 mai 2014

Bilbo le Hobbit

Bilbo le Hobbit
de J.R.R Tolkien
Éditions Le Livre de Poche
Catégorie Jeunesse
400 pages

Description:
Bilbo Baggins est un hobbit vivant paisiblement dans son trou dans les vallées de Rivendell. Malgré son côté Took (l'un de ses ancêtres aventureux), lui n'a jamais aimé le danger, et est très heureux dans sa petite vie simple.
Mais voilà qu'un matin, Gandalf le magicien, vient le voir pendant qu'il fumait sa pipe et lui propose de partir à l'aventure. Bien évidemment, Bilbo refuse, mais Gandalf ne le voit pas de cet œil.
Voulant se débarrasser du Gandalf, il lui demande, poliment, de partir, tout en l'invitant pour le goûter du lendemain. Bien entendu, ce n'est pas une vraie proposition, juste une formule de politesse.
Mais Gandalf vient, accompagné de 13 nains. Ceux-ci veulent partir reprendre leur or, qu'un dragon (Smaug), a piqué après avoir détruit tout le village des nains. Le dragon vit maintenant dans la Montagne Solitaire.
Bilbo se retrouve prit dans les événements et affublé d'un titre de cambrioleur, mais aussi de petit homme assez inutile d'après les nains. Mais il sera pourtant bien plus utile qu'ils ne le pensaient.

Mon avis:
La couverture:
Si vous voulez lire Bilbo le Hobbit, je vous conseille très fortement de ne pas lire cette version-ci. Pourquoi ? Tout simplement parce-que les illustrations qui sont parsemées par-ci par-là dans le livre sont tout à fait affreuses. Elles ne représentent pas du tout bien les personnages. Par exemple, Gollum ressemble plus à un extra-terrestre qu'autre chose: un front haut, avec des yeux terriblement globuleux. Il vaut mieux pour vous que je ne vous montre pas l'image. En bref, c'est un désastre. Les dessins ne font certes pas le livre, mais il vaut mieux éviter de lire quelque chose avec de mauvaises illustrations lorsque d'autres versions existent avec (je suppose) de meilleurs dessins.

Le livre:
Pour le livre, pas de grande surprise, j'aime. J'aime, j'aime. C'est peut-être un peu simple. Essayons d'expliquer ça plus clairement (je sens que ça ne va pas être facile).
Tout d'abord, les personnages sont très attachants. Et parfois non, ce qui les rend plutôt réels. C'est vrai, on a chacun ses hauts et ses bas, pourquoi pas eux ?
Biblo, est, au début, un petit hobbit bien sage qui ne s'aventure jamais bien loin de son trou. Et, dès le début, malgré son côté un peu ronchon au départ, on s'attache. À près tout, comment réagirait-on si l'on se retrouvait soudain avec 13 nains dont on a jamais entendu parler dans son salon en train de vider son garde-manger ? D'autant plus que les Hobbits aiment la nourriture.
Bilbo, est donc un petit homme, qui se révéla tout d'abord plutôt peureux, mais qui devint très vite (dans le livre, mais au bout de plusieurs mois de "vrai" vie) très courageux, et beaucoup plus intelligent aussi que les autres nains, qui ont tendance à foncer sans se poser de questions.

Gandalf est plutôt sympathique. Il n'est au début qu'un voyageur, un vagabond. Mais un vagabond plutôt gentil et plein de bonne humeur. Il est un peu l'arme fatale du groupe, celle sur qui tout le monde compte pour les dépatouiller de leurs pépins.

Ensuite, les nains. Je ne vais pas m'étendre sur chacun d'eux, mais j'ai trouvé dommage que l'on n'entende pas plus parler d'eux. Je veux dire que l'on n'en apprend à mon avis pas suffisamment sur leurs personnalités, par exemple. Les plus détaillés, étant, forcément, Thorïn (Roi sous la montagne, le petit-fils de l'ancien roi au moment de l'attaque du dragon sur sa colline) et les jeunes Fili et Kili, qui, du coup, devenaient immédiatement plus sympathiques. Il y a aussi le vieux Bombur, qui est le plus gentil avec le hobbit.

Voilà pour les personnages principaux. Il y ensuite les elfes, en secondaires, qui m'ont plutôt surprises. Pour avoir vu les films du Seigneur des Anneaux, je les imaginais beaucoup plus virils, fiers guerriers, beaux en somme... et j'ai été plutôt étonnée de les voir comme des joyeux festifs, chantant et mangeant joyeusement tout du long de leurs journées. J'attends donc avec impatience de lire les Le Seigneur des Anneaux en espérant qu'ils soient plus comme je l'imaginais.

Il y a aussi, bien évidemment, Gollum. Je pense que tout le monde le connait, mais si ce n'est pas le cas, sautés ce passage, car il parle d'un personnage plutôt emblématique du livre Bilbo et du Seigneur des Anneaux. Allez donc, au prochain paragraphe directement. Voilà, j'attends encore cette phrase pour que vous partiez... c'est bon ? Alors je continue: je vais être franche, et même si cela surprend, c'est vrai: j'ai beaucoup aimé ce personnage. D'accord, il a son côté fou, dérangeant aussi, qui met forcément mal à l'aise. Mais on se rend très vite compte qu'il est plus humain, plus profond qu'on ne pourrait le penser de prime abord. En effet, on parle de son passé. Très brièvement, mais tout de même, ça suffit pour que l'on ressente une certaine... pitié finalement. Il passe presque pour une victime, et j'ai beaucoup aimé ça. Qu'il y ait des souvenirs de sa vie à la surface est assez... émouvant. Pas non plus au point de pleurer ni rien, mais suffisamment pour qu'il devienne beaucoup plus intéressant d'un coup. Pour avoir vu le premier film (oui, je sais, je parle encore du film), je trouve que l'on ne ressent pas assez son côté humain dedans. Enfin bref, je m'égare.

Ah ben non, en fait, désolée. Ce paragraphe parle de la fin, donc si vous ne voulez pas être spoiler, allez directement à "Mon avis final". Alors alors. Pour la fin, je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je suis plutôt mitigée. Que les nains et Bilbo ne soient pas ceux qui tuent Smaug m'a un peu déçue, et puis finalement, c'est plutôt intéressant. Ça permet d'autres complications. Mais ce qui m'a donné cet avis mitigé est aussi le fait que Thorïn devienne si méchant à la fin. Qu'il devienne soudain ennemi de Bilbo malgré tout ce qu'il a fait pour lui. Je crois que je n'aurais jamais pardonnée à Tolkien s'il avait laissé ça comme ça. Heureusement, il s'excuse, et son excuse à encore plus de valeur parce-qu'il est sur son lit de mort. Ça prouve vraiment que ses derniers souhaits étaient de faire la paix avec le hobbit, et j'ai bien aimé. Mais ça n'en reste pas moins une fin plutôt mitigée... ni mauvaise, ni bien, seulement surprenante.

Mon avis final:
Un beau livre, vraiment. Comme il est classé dans la catégorie "jeunesse" je m'attendais à une écriture légère, mais absolument pas. C'est très bien écrit. Une histoire très bien ficelée (bien que je me sois perdue une ou deux fois dans les personnages et dans l'histoire avant l'histoire. L'histoire avec un grand H, en fait). Tolkien a créé un monde, beau et complet. Chapeau. Je pense que vous l'avez compris, j'ai... adoré ! Voir même plus. Peut-être que ça mérite tout simplement un...

12 commentaires:

  1. J'ai l'édition Le Livre de Poche 2012, avec les écailles bleues, elle est super belle =)
    C'est vrai que les dessins ne font pas le livre, mais bon, une belle édition donne bien envie de lire ^^
    Bonnes lectures avec Le seigneur des anneaux, maintenant ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui merci ! Mais j'ai quelques livres à lire avant ^^

      Supprimer
  2. Ce n'est pas mon genre, mais je suis ravie pour toi que cela soit un coup de cœur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dommage, parce-que je l'ai adoré ! Il faut dire que je suis à fond sur la fantasy. Donc ça joue peut-être :-)

      Supprimer
  3. Ton avis me conforte que je devrai le lire. ^__^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il faut que tu le lise ! C'est vraiment un livre super connu (et ce n'est pas pour rien) et super tout simplement ! ^^

      Supprimer
    2. Je l'ai lu et je l'ai bien aimé ^^

      Supprimer
    3. Oui, j'ai vu ta chronique :)
      Je suis contente que tu ais aimé ♥

      Supprimer
  4. J'attendais ton avis avec impatience et je ne suis pas déçue ! Il m'a donné envie de relire Bilbo une énième fois (ce n'est pas comme si je l'avais relu en décembre dernier à l'occasion de la sortie du deuxième film...).
    Pour ce qui est de l'écriture, en réalité elle paraît légère en comparaison avec celle du Seigneur des Anneaux où elle est beaucoup plus chargée en descriptions et aussi au niveau du style.
    Ravie de voir que ce premier livre lu de Tolkien t'a donné envie de continuer dans cet univers merveilleux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je l'ai déjà rabâché (hihi, je ne me lasse pas de le dire ^^), j'ai adoré les films, alors c'était évident que je lirais les livres après ! ;-)
      Je comprends mieux maintenant pour l'écriture. Mon père me disait: "C'est très bien comme livre, tu va aimé, mais fait gaffe, l'écriture fait peut-être un peu enfantin", mais s'il comparaît avec Le Seigneur Des Anneaux, c'est normal alors. Parce-que j'ai été surprise de voir une écriture au contraire plutôt poussée et détaillée, avec une histoire poussée elle aussi, et des personnages complexes. Et finalement, je trouve que les sujets ne sont pas aussi enfantins que je le croyais: la guerre, la conquête du monde, la diplomatie, etc.
      Ou peut-être est-ce un livre avec plusieurs niveaux de lectures ? Qui, pour des enfants, sera plus une belle histoire de "chevaliers", et pour les plus grands, quelque chose de plus complexe ?

      Supprimer
    2. On peut le voir comme ça, il y a toujours dans de telles oeuvres plusieurs niveaux de lecture. Mais si on dit que Bilbo est plus enfantin c'est vraiment par rapport à la qualité de l'écriture. Tolkien a un style très lourd qu'il a su adapté au public visé avec ce livre. D'ailleurs, j'ai trouvé le Silmarillon beaucoup plus chargé et compliqué au niveau du style que le Seigneur des Anneaux.

      Je crois qu'on peut résumer comme ça :
      Niveau 1 : Bilbo
      Niveau 2 : Le Seigneur des Anneaux
      Niveau 3 : le Silmarillon ou encore Contes et légendes inachevés.

      Bonnes lectures ^^

      Supprimer
    3. D'accord, merci pour l'information ! ;-)

      Supprimer