mardi 20 mars 2018

À Lire: Le Secret de la Manufacture de Chaussettes Inusables

C'est avec ce genre de livre que l'on se rend compte à quel point le titre et la couverture d'un roman peut nous influencer. Exactement comme pour l'autre roman d'Annie Barrows. Mais si, vous savez, Le Cercle Littéraire d'Amateurs d'Épluchures de Patates. Je suis prête à parier que je n'ai pas été la seule à l'ouvrir uniquement pour son nom rigolo... Pauvres de nous, faibles que nous sommes. Mais pour celui-là, c'était encore un peu différent car, justement, je connaissais déjà l'autrice. Et quelle bonne idée ça a été de me plonger dans cette histoire ! Je vous en parle ici. Pour lire la suite, pensez à cliquer sur "Continuer la lecture ♫" :)


Le Secret de la Manufacture de Chaussettes Inusables
de Annie Barrows
Éditions Nil
622 pages


Annie Barrows a la faculté de nous imprégner d'une époque, de nous la faire vivre pour de vrai à travers son quotidien. Elle existe grâce aux détails, de ceux auxquels on ne pensent pas du premier coup: la guerre civile, les manifestations pour la créations de syndicats, les objets utilisés à cette période etc. qui jamais (ou presque) ne se retrouvent comme sujets principaux, mais toujours comme des éléments de conversation ou de décors. Et c'est grâce à tous ces petits détails que l'on découvre un peu mieux l'Histoire, comme vécue par les "vrais" habitants d'alors.
C'est entre autre pour ça que j'ai autant aimé Le Cercle Littéraire d'Amateurs d'Épluchures de Patates et Le Secret de la Manufacture de Chaussettes Inusables.

Il ne s'y passe pas grand-chose à proprement parlé, seulement la vie, racontée par Layla Beck, une petite bourgeoise fille de sénateur, envoyée en punition dans la ville de Macédonia pour écrire un livre sur la région, par Jottie Romeyn, la femme qui l'accueille et dont son amour passé emprunt de tâches d'ombre ne la quitte jamais tout à fait et par Willa Romeyn, une jeune adolescente qui ne voit pas d'un très bon oeil le fait que Layla et son père commencent à se fréquenter et dont la curiosité trop importante va déterrer les vieux souvenirs de chacun, pour le meilleur et pour le pire.
Certains diraient que c'est long, moi je dirais que c'est reposant et que ça aide à respirer. Un peu comme avec un Pagnol par exemple.
Ce récit en trois points de vue permet de confronter les opinions de chacun sur les événements et les personnages. Ainsi, Félix aura l'air d'un père parfait dont même les magouilles sont ingénieuses et même ses absences répétées excusées, d'un homme sensible qui ferait un bon amant ou encore d'un coureur de jupons un peu trop autoritaire mais indispensable à la famille. Layla, elle, passera soit pour une sorcière machiavélique soit pour une femme moderne, pas si nunuche qu'elle n'en a l'air, mais qui tombe tout de même dans des pièges qui vont la faire souffrir et qu'il faut donc protéger.
Cette différence d'opinions s'expliquent petit à petit et expliquent également petit à petit l'intrigue, c'est-à-dire ce qu'il s'est vraiment passé tant d'années en arrière.

Une chouette lecture, qui m'a fait vivre ces quelques mois avec sincérité et la tendresse d'une famille qui s'aime.
Je recommande à ceux qui ne sont pas pressés et qui n'ont pas peur d'être submergés par la quantité importante de personnages dès les premières pages (mais on s'en sort très bien, ne vous en faîtes pas).

À très vite,
Coccinelle

12 commentaires:

  1. C'est vrai que la couverture et le titre jouent pas mal avec cette autrice ^^
    Un roman que j'ai également trouvé reposant et que j'ai aimé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que j'ai découvert les titres à rallonge avec elle ^^

      Supprimer
  2. Je n'ai pas lu ta chronique pour la couverture du livre (ça aurait plutôt été le contraire, même XD) mais par curiosité et j'ai bien fait ! Il a l'air sympa :) mais pour le moment j'ai hâte de lire le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates, qui m'attend sagement dans ma pal, peut-être pour cet été !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah, je comprends. Moi ça m'intrigue, une grosse chaussette violette comme ça ^^
      Ah oui, lance-toi, il est très bien aussi !

      Supprimer
  3. Je ne connaissais pas du tout! Mais tu m'as donné envie de m'y pencher un peu plus :)

    RépondreSupprimer
  4. Pas très tentée, mais contente que tu aies aimé :) !! L'autre livre de l'autrice me fait plus envie :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je guetterai ton avis du Cercle Littéraire (...) alors ;)

      Supprimer
  5. C'est vrai que c'est le genre de titres qui retiennent l'attention. Ceci dit, j'ai l'impression que c'est un peu une mode depuis quelques années, alors à la base, je n'étais pas forcément tentée plus que ça. Ceci dit, sachant qu'il est l'autrice + ayant lu ton avis, c'est un peu plus enthousiasmant pour moi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah je sais pas, je n'ai jamais fait gaffe. Les seuls autres noms un peu du genre que je connaissent, c'est le Cercle Littéraire de la même autrice ou Je m'appelle Budo.
      J'espère que tu aimeras !

      Supprimer
  6. J'aime bien les livres reposants et lents de temps en temps, je le met dans ma WL! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que ça fait du bien entre deux romans plus dynamiques ou deux romans adolescents :)

      Supprimer