mardi 20 février 2018

À lire - BD - Format Original: Imbattable, Le Voyage Improbable, Emma G. Wildford

Bonjour à toutes et à tous !
J'ai lu dernièrement quelques BD au format assez original, et comme, de plus, il ne s'agit que de bonnes découvertes, je me suis dit que se serait une bonne idée de vous les partager.



 Bon, vous êtes prêts pour un article... long ? Courage, courage !


Partez à la suite de ces personnages un peu fous dans leur voyage incroyable à travers l’espace. Un professeur d’archéologie, un scientifique, deux étudiantes et un homme mystérieux un peu (beaucoup) ronchon se retrouvent coincés dans un phare avec son propriétaire, en route vers la lune. Une simple explosion à la base du bâtiment aura suffit à le propulser vers le ciel, vers l’infini et au-delà.
Pas facile de coexister tous ensemble dans un lieu aussi restreint lorsque l’on ne se connaît pas et que l’on ne peut qu’imaginer la conclusion de toute cette aventure. C’est en quelque sorte leur collocation rocambolesque que l’on va découvrir ici. Pas de péripéties à proprement parler, pas de grands événements non plus, si ce n’est quelques interactions avec les objets qui passent à leur portée dans le vide intersidéral, car le principe de la bande-dessinée, c’est bien ça : découvrir qui ils sont et s’amuser à les voir se disputer à cause de leurs idées saugrenues ou leur mauvais caractère. Leurs problèmes sont en fait bien plus causés par eux-mêmes que par la situation dans laquelle ils se trouvent.
L’environnement joue évidemment beaucoup sur l’ambiance quelque peu absurde, ainsi que le style tout en couleurs et en rondeurs des planches. Pas enfantin, mais suffisamment léger pour que l’on voit tout cela comme un rêve éveillé, tout en en apprenant, mine de rien, un petit peu sur l’espace proche de la Terre. Par exemple, je ne me serais jamais douté qu’autant de déchets causés par l’homme gravitaient autour de notre belle planète.
Également, car c’est pour cela que j’en parle aujourd’hui, le format original, tout en longueur, rappelant la forme de la fusée-phare, amène un petit quelque chose en plus. Ce n’est pas forcément évident à tenir entre les mains pour lire, mais je trouve que ça joue très bien son rôle tout de même… même si la version originale du Voyage Improbable, en deux tomes, est de taille normale. En parlant de cela, quelques pages ‘bonus’, à la fin de votre lecture, vous apprendrons un peu plus sur la manière dont Turf s’y est pris pour combiner ainsi deux tomes en un.
Le voyage improbable, Turf (intégrale des deux tomes)
Éditions Delcourt, 51 pages

____________________ 

La détresse d’une jeune femme seule dont le compagnon, parti en expédition, n’est jamais revenu. Aucune nouvelle, aucun message. Personne ne sait ce qu’il est devenu, s’il est mort ou s’il a survécu de son voyage vers le Nord, vers le froid, où peu de gens ont déjà mis les pieds. Alors, comme elle en a marre d’attendre dans l’incertitude, qu’elle ne veut plus voir sa sœur engrossée par un homme riche qui a déjà essayer de la violer, qu’elle en a assez qu’on lui dise quoi faire, elle décide de partir à sa recherche. Son amour la porte dans les difficultés de son quotidien, et dans celles qu’elles rencontrent lors de l’expédition jusqu’à l’homme à qui elle est promise.
Elle est forte, Emma, elle se bat pour ses droits dans un monde où les femmes n’en ont encore que peu (les événements se passant au début du siècle dernier). Elle est forte mais pleine de faiblesses, et c’est grâce à cela qu’elle arrive à écrire ses poèmes qui ne trouvent pas assez de lecteurs et à cause desquels elle essuie quelques remarques désagréables. Ce personnage naïf, qui veut encore croire aux belles choses du monde, va découvrir d’autres réalités en Laponie. Elle est partie en quête de réponses sur son chéri. Elle en découvre également sur elle-même.
Ce mélange de confiance et de crainte, de recherche d’amour, de questionnement et de peur de la vérité, instaure une ambiance tout à la fois douce et dure, d’un calme incroyable où les dialogues sont rares, et c’est tant mieux. On se rend compte à chaque fois un peu plus des désillusions qu’elle va avoir et que l’on se désillusionne avec elle.
Je pense que la bande-dessinée n’est pas à prendre comme une aventure mais plus comme un journal de bord, la tranche de vie assez extraordinaire d’une jeune femme amoureuse, l’histoire d’une personne courageuse.
Les dessins particuliers et ‘brouillons’, les couleurs, le soin qui a été mis dans l’objet-livre, sont vraiment plaisants. Et pour parler de l’originalité de cette œuvre, elle réside dans son ouverture à rabats, déjà, mais également dans la présence de petits documents, témoins d’une vie passée. Un ticket de train, une lettre… cela ajoute du réalisme au récit, l’encrant dans la réalité. J’aurais juste apprécié qu’il y en ait un peu plus.
Une bande-dessinée assez sympathique, qui m’aura fait passer un bon moment sans pour autant me marquer à jamais. Je ne suis pas sûre de l’avoir aimée au point de la conseiller à tout un chacun, mais je pense tout de même que l’on peut tous y trouver quelque chose qui nous parlera.
Emma G. Wildford, Zidrou et Edith
Éditions Soleil (Noctambule), 104 pages

____________________ 

Comment ça, vous ne connaissez pas Imbattable, le seul véritable super-héros de bande-dessinées ? Mais il faut réparer cela tout de suite ! Car Imbattable n’a aucune faiblesse. Pas de kryptonite pour le terrasser, impossible de lui dresser des pièges, vous ne pouvez pas l’avoir, car Imbattable sait ce qui arrivera à la case d’après.
Je me suis beaucoup amusée devant l’ingéniosité de cette bande-dessinée. Le principe est original. En effet, Imbattable est un super-héros de bande-dessinée, qui, contrairement à ses contemporains, vit réellement dans une BD. Arg, je sens que je vais m’embrouiller lors de cette explication… Il arrive à voyager d’une case à l’autre, à voir ce qu’il se passe la page d’après, lui permettant de se téléporter ou de prévoir ce qui va lui arriver et ainsi de l’esquiver. Les planches se transforment presque en une unique case chacune, dans laquelle on suit avec amusement les déplacement du super-héros qui prend un malin plaisir à apparaître à la case du haut pour faire un croche-patte au méchant, à celle d’en bas pour bondir sur une bulle et ainsi désarmer un robot. Le suivre, voir comment il s’en sort à chaque fois, devient un véritable jeu. Imbattable sait qu’il est dans une bande-dessinée et Pascal Jousselin s’amuse, lui aussi, avec le format BD pour en faire ce qu’il veut.
Au cours des petites histoires d’une ou plusieurs pages, d’autres personnages récurants apparaissent, tous utilisant les principes mêmes de la bande-dessinée. L’un utilise par exemple la profondeur d’un dessins… Mais je vous laisse découvrir.
Un fait amusant également : lors de la lecture, on se rend compte que Imbattable est un humain comme nous (à l’exception près de ses pouvoirs). Il mène en effet une vie tout à fait normale, va faire les courses avant d’aller dîner chez sa mère, aide ses voisins, etc. Il est un habitant lambda du village dans lequel il vit. Il ne se cache pas et ne prend pas la grosse tête.

En bref, même si ma chronique ne lui rend pas trop justice, c’est une BD très sympa à lire, ludique, amusante et ingénieuse. Je vous conseille de lire une planche ou deux pour mieux comprendre. J’ai hâte de lire la suite. 

Imbattable, tome 1 : Justice et légumes frais, de Pascal Jousselin
Éditions Dupuis, 48 pages

J'espère que ça vous a plu !

À très vite,
Coccinelle

8 commentaires:

  1. Merci pour ces trois belles découvertes, je note les titres avec grand plaisir et j'essaierai de les trouver en biblio !! Tes avis sont super intéressants j'ai adoré :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ^^
      En espérant que ta bibli les ait du coup ;)

      Supprimer
  2. Ils ont l'air particulièrement interessant! Celui qui me tape bien dans l'œil c'est Emma G wildford. Merci pour la découverte ;)

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connaissais aucune de ces BD mais elles ont l'air sympas ! La dernière surtout, c'est un genre que j'aime beaucoup :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil, je trouve ça vraiment chouette de jouer avec le support même :)

      Supprimer
  4. Voilà qui à l'air sympa ! et un format qui change, c'est toujours plaisant en plus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, ça donne l'impression de découvrir de nouvelles choses et de se diversifier !

      Supprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.